( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Lun 16 Avr - 22:29

In Your Shadow
(2ème partie)




La naissance d'un enfant change une vie. L'arrivée de ce cadeau du ciel doit se célébrer dans la joie et dans l'émotion pure, on vous confit un ange dont il faut prendre soin, lui apporter tout l'amour dont il a besoin pour s'épanouir, avant de le laisser voler de ses propres ailes et le laisser prendre son envole vers le chemin de la vie.
Les parents se doivent de le protéger et de lui apporter tout les soins nécéssaire a son développement. Ses premiers sourires, ses premiers mots, ses premiers pas vont émouvoir au larmes ses parents, qui ne seront exprimer cette joie intense, il faut le vivre pour pouvoir comprendre. Il sera couvert de cadeaux et d'attention et sera au coeur de la vie de ses parents.Ce bébé, fruit de l'amour d'un homme et d'un femme, voir en ce petit être un bout de soit grandir et s'épanouir est une des plus grande joie qu'on puisse connaître.
Mais quand la naissance d'un enfant apporte a des parents le bonheur, et que cette même naissance ne fait que rappeler la tristesse d'avoir perdus le sien, rien n'est plus pareille. Quand au lieu d'être fou de joie on se morfond dans le bonheur. Et quand cette personne qui a perdus son enfant est son propre frère, tout est différent, laissant un goût amer a la vie......
Quand on culpabilise de ce malheur en étant le seul responsable du malheur de son frère, on dit souvent qu'il faut assumer les conséquences de ses actes, la il l'a payer chère.
Plus de nouvelles de son frère, une séparation, la perte d'un enfant, cela est vraiment des choses insupportables surtout qu'en y pensant, une seconde aurait put tout éviter.
Une seconde qui aurait put éviter que tout se malheurs.
Une seconde peut changer une vie et il va devoir en payer les conséquences......


***************************

Nolan William Kaulitz a aujourd'hui 4 mois. Il fait la joie de ses parents par ses sourires et ses mimique et par son caractère qui commençait a prendre celui de son père. Une petite fête avait était organiser en cette occasion, famille et amis seront présent. Le frère de Coraline qui habitait au Japon avait fait le déplacement pour la 1ére fois pour voir son neveu. Il y avait tout le monde, tout ceux qu'ils aimaient était là... tous sauf une. Pas de nouvelle depuis la naissance de son fils a part une carte qu'il avait remit a sa mère pour le petit , sinon rien. 4 mois qu'il était sans nouvelle de la personne a qui il tenait le plus, celui qui faisait partie de lui a part entière: son frère, son jumeaux.

Le petit bout de chou lui ne pouvait se douter des soucis des adultes autour de lui. Remplis d'insouciance et d'innocence il passait son temps a regarder et a sourire a semer autour de lui amour et tendresse. C'était un bébé heureux et en pleine santé qui prenait déjà les caractéristisques de son père...il avait déjà un bon appétit et se mettait déjà a râler quand les choses n'allait pas comme il voulait. Ce petit bout chercher sans cesse la présence de son papa, peut-être voyait-il de ses petit yeux innocent, la tristesse dans son regard, la peine au fond de son coeur. Il voulait toujours être porter comme si il voulait combler la tristesse de son papa.

Tom souffrait, chaque jour qui passait faisait saigner son coeur un peu plus. Pas un jour sans qu'il ne pense a lui, sur comment il allait, sur comment il surmontait ce qui lui arrivait. Sa mère lui apportait des nouvelles mais ce n'était pas bon. Il voudrait tant être là pour lui, l'épauler, le soutenir. Il avait déjà tenter de lui téléphoner a plusieurs reprises mais toujours sa boîte vocale. Des mois qu'il ne l'avait pas vu, des mois qu'il n'avait pas entendu sa voix, des mois qu'il lui manquait affreusement. Mais son frère le tenait pour responsable du drame qu'il vivait. Tom vivait avec cette culpabilité qui le rongeait petit a petit. Il aurait tant aimer changer les choses, éviter cette seconde fatidique qui a tout fait basculer....

Coraline lui en avait énormément voulu, pour elle aussi il était responsable mais l'accabler encore plus qu'il ne l'était ne servait a rien, il portait déjà sa responsabilité sur ses épaules. Elle ne pourra pas oublier le mal fait a Bill, mais ce n'est pas a elle ne portait un jugement ni a lui pardonner mais elle venait de découvrir la face la plus obscure de sa personnalité. Avec la naissance de Nolan, il semblait s'être assagi il était devenu un autre homme, celui d'aimer et de protéger sa famille. Mais elle voyait bien aussi le manque en lui mais ça il ne pouvait s'en prendre qu'a lui. Elle avait voulu un jour montrer Nolan a son oncle, pensant que cela lui ferait du bien. Arriver devant chez lui, il n'avait pas ouvert, pourtant sa voiture était là, il ne voulait tout simplement ouvrir. Plus tard il lui avait fait un message en s'excusant mais il n'avait pas pus ouvrir, son neveu lui rappelait l'enfant a naître qui ne verrait jamais le jour. Elle était triste, elle voulait tant partager se moment avec lui, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir.

4 mois que ce bout de chou est bercer tout les soirs par les paroles et les mélodies de son papa. Il lui racontait l'époque ou il était petit, de ce qu'il faisait petit garçon, de ses parents et surtout de son oncle Bill qu'il ne connaissait pas encore, il pouvait parler de lui pendant des heures.
La fête se passa bien, il était couvert de cadeaux qu'il ne pouvait pas encore ouvrir, mais ce qui le fascinait c'était les papier cadeaux, il passa presque tout son aprés-midi a jouer avec.


Simone: ça me rappelle vous petit
Le visage de Tom devin plus triste d'un coup, sa mère réalisant son erreur voulu se rattraper mais il le fit avant elle.
Tom: je vois qu'il est pas venu ( silence) moi qui aurait penser qu'il aurait fait un effort
Simone: Tom...
Tom: c'est rien ( triste) au moins c'est claire il veut plus me voir
Coraline posa une main sur l'épaule de son compagnon, il n'y avait rien a dire, peut-être que le temps allait adoucir sa peine mais aucun mot ne pouvait le réconforter, il avait espérer la présence de son frère mais rien, il avait mal.

Simone ( sort de son sac une carte): mais il m'a donner ça ( donne la carte a Tom) c'est pour ton fils
Tom ouvre la carte.


"Nolan,

Mon chère neveu j'oublis pas que aujourd'hui tu fêtes tes 4 mois, en cette occasion je t'embrasse bien fort. Même si tu ne me connais pas encore je pense souvent a toi. J'aurais aimer être la avec vosu tous pour fêter ça bonhomme mais la vie m'inflige trop de chose en ce moment que je ne peut supporter, bien sur tu es trop petit pour comprendre tout ses problèmes d'adultes.
Prend bien soin de ta maman et dit lui bien que je promet de vous voir très bientôt tout les deux.

Affectueusement
Ton oncle Bill"


Au moins il avait penser a son neveu, c'était un début. Même si il n'avait pas directement allusion a Tom, ce dernier se sentait particulièrement viser, c'était dur. Pas un mot pour lui mais il aurait s'y attendre. Il mit son fils dans la poussette et décida d'aller faire un tour, personne n'émit d'objection bien au contraire pensant que cela lui ferait du bien.
Il se dirigea vers ce parc ou il aimait bien aller, a l'écart de la ville, en bordure de la forêt, c'était un air pur qui faisait du bien. Nolan c'était endormis, il caressa sa joue espérant s'appaiser. Il resta de longue heure a penser, il regardait autour de lui. La nature était si belle qu'on pourrait s'y perdre. Cela lui rappella tant de chose, de ses moments passer ici avec son frère, et rien que cette pensée lui fit monter les larmes aux yeux. Il n'en pouvait plus, cette absence lui était insupportable, il pleurait.


Il était toujours assit sur ce banc, essayant de se reprendre, essuyant les larmes qui avait cesser de couler sur ses joues. Il surveillait son fils, qui lui dormait encore paisiblement dans les bras de Morphée et bien sur ne se doutant pas de la souffrance de son père. Ce dernier avait son visage dans ses mains essayant de se reprendre, il aimerai tant le voir, savoir comment il va, juste avoir un signe de vie de sa part. Il entends un chien aboyer fortement et son maître lui demandant de ce calmer. Cette voix. Il la connaissait. Cette voix douce et enjouée, il était sur que c'était celle de son frère. A moins que penser sans cesse a lui,lui faisait entendre des choses qui n'exsistait pas. Il se demandait si il rêvait pas....

Mais il leva sa tête et il n'en croyait pas ses yeux, c'était bien son petit frère qui était là. Cette silhouette lointaine c'était bien lui. Il décide de s'approcher un peu plus, il prend la poussette et se rapproche d'un banc plus prés, pas de doute c'était bien son frère. Il le regarda, il avait maigrit et semblait avoir mauvaise mine. Il s'approcha encore et là, il le vit encore plus. Il n'allait pas bien. Sa tenue était négliger, ses yeux cacher derrière des lunettes, son teint était mal. Son aîné savait qu'il était en grande partie responsable, il avait si mal. A cet instant, il sent son regard se poser sur lui, ce dernier enleva ses lunettes pour mieux le regarder

C'est a ce moment que leur regard se croise, que d'un même bond leur coeur s'emballent. Celui qu'il n'avait pas vu depuis si longtemps, celui qui lui manquait mais qu'il ne voulait pas voir, en tout cas pas tout de suite, trop de rancoeur revenait en lui. Des sentiments controversé se bousculaient dans leur tête. Peur, joie, colère, tristesse, envie et dégoût. Cet échange dura un moment ou le temps sembla s'être figer, chacun lisant l'âme de l'autre mais chacun ni voyait que ce qu'il voulait voir.

Bill vit seulement la peur et la colère de son frère, il crut que cette colère lui était destiné alors qu'il en était tout autrement. Il était encore remplis d'amertume et il ne passait pas un jour sans qu'il ne pense a ce qui c'était passer et aux conséquences qu'il subissait aujourd'hui. Il lui en voulait. Il ne savait pas que le revoir lui ferait tant de mal même si au fond de lui il en avait besoin. Ce lien de jumeaux le dépassait complètement.

Tom N'était pas en colère contre Bill mais surtout contre lui même, toute la souffrance de son frère c'était de sa faute et il n'arrivait pas a se le pardonner, et tout cela a cause de son entêtement maladif. La rancoeur dans le regard de son frère lui faisait mal. Il y vit aussi la colère et la tristesse, il ne pouvait d'ailleurs pas lui en vouloir. Il ne put s'empêcher de penser que son frère ne lui pardonnerais surement jamais, son coeur se sert a cette pensée.

Il est vrai que Bill lui en voulait toujours énormément, ils avaient perdus leur bébé parce qu'il n'avait pas su se taire.Mais ce que Tom ne savait pas c'est que son petit frère avait aussi perdu sa compagne, ils s'étaient séparés qu'il était complètement effondré. Son aîné ne pouvait pas voir non plus son espoir, son envie de lui pardonner qui lui titillait l'esprit. Oui l'androgyne aurait bien voulu lui pardonner, il aurait aimer que son frère vienne le voir et lui dise qu'il était désolé, qu'il lui demande pardon, qu'il pleure sur son épaule. Mais sa rancoeur était plus forte et jamais il ne fera le premier pas pour se rapprocher.

Tom aurait voulu qu'il se rapproche non pas pour lui, il savait qu'il ne le ferait pas, mais pour son fils. Pour qu'il puisse voir son neveu, il aurait tant aimer mais au lieu de cela il fut le premier a détourné les yeux. Il était trop honteux pour continuer d'affronter le regard si profond de sa moitié. Bill, blessé et surtout en colère détourna également son regard et retenant leur larmes tout les deux, ils partirent chacun dans des directions opposé.

**********************

alors qu'en avez vous pensez du début de cette 2ème partie?
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Lun 16 Avr - 23:30

c'est trop triste Sad
Tom et Bill sont tout les deux complètement déprimé Sad
Cynthia a quitter bill, mais on sais pas pourquoi Sad

j'ai hâte que tout redevien heureux Sad

suite I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Saby le Mar 17 Avr - 4:11

non mais tu veux pas lire les fic triste des autres mais regarde ce que tu écris, c'est trop triisste


je veux une suite Sad
avatar
Saby
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 1222
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi avec mes deux merveilles dans les bras.

http://furimmerjetzt.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Jeu 26 Avr - 21:32

bon cyn, ON VEUX UNE SUITEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEC I love you I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Jeu 26 Avr - 22:31

je suis en pleine écriture de la suite

elle arrivera pour le week end
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Ven 27 Avr - 12:27

Han j'ai trop hâte Very Happy bounce
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Sam 28 Avr - 11:19


*** Bill

Il rentrait de sa ballade avec sa chienne, il avait eu besoin de prendre l'air, il savait qu'il se laissait aller mais il n'avait... pour être plus juste il n'avait aucune raison d'aller mieux. Plus rien n'avait d'importance, la vie lui semblait si amère, si injuste. Rester seul était pour lui la meilleur alternative a son malheur, puisque plus personne ne pouvait rien pour lui, il en était convaincu. Son appartement avait perdu de sa prestance, cela faisait un moment que le ménage n'était plus fait, que tout traînait un peu n'importe où... mais ça aussi cela lui était égal. Si ce n'était pas pour sa chienne il ne sortirai même plus, il était bien sur son canapé dont il ne bougeait plus. Il n'avait plus aucune raison de le faire.

Il avait plonger dans cette solitude depuis qu'elle était partie. 4 mois. 4 mois qu'il espérait tout les jours qu'elle franchise la porte et qu'elle revienne. 4 mois que les jours se suivaient et se ressemblaient. 4 mois que sa douleur de l'avoir perdue s'intensifiait. 4 mois qu'il s'en voulait de n'avoir rien fait pour la retenir. 4 mois qu'il pensait a elle jour et nuit, qu'il ne cessait pas de pleurer. Il voudrait temps que rien ne soit arriver et la serrer dans ses bras. Ses yeux se referment et il revit ce qui c'était passer il y a 4 mois comme si cela venait de se produire, toute ses images dans sa tête lui faisait si mal.

Comme tout les jours il était assis sur ce canapé, toujours a faire les même chose a penser a la sempiternelle raison de sa trisresse. Il voit cette photo sur la petite table devant lui. Une photo de lui et de sa compagne et rien qu’en la voyant, le chagrin s’empare de lui. Il était si heureux, il aimerai tant que le temps s’arrête sur ce moment ou tout allait bien, que rien ne se produise. Mais comme toujours la vie joue avec eux en leur faisant endurer les pires choses qu’on puisse imaginer. Il regarde cette photo et ferme les yeux, il voulait revivre ce moment.

Bill: tout est de ma faute, j’aurais du l’écouter et la laisser venir avec moi. J’ai tout gâcher

« C’est ce qu’elle m’avait demander et moi j’ai voulu en faire qu’a ma tête en voulant lui faire une surprise. Je savais comment Tom était avec elle et je l’ai laisser avec lui. Je regrette tellement. C’est de ma faute tout ce qui est arriver. Tu me manques tellement. Si seulement tu pouvais franchir cette porte et me revenir, je te promet que les choses seraient différentes. »

Il se souvenait de ce jour, de cette ambulance qu'il avait vu et de Tom qui se trouvait tout a côté, il avait eu du mal comprendre a ce moment là, mais quand elle lui avait raconter cette dispute avec lui, son sang n'avait fait qu'un tour et était aller le trouver. Jamais une telle colère ne s'était emparer de lui, jamais il n'avait crier de cette façon contre lui et surtout jamais il ne l'avait frapper. C'était cette dispute qui avait déclencher ses douleurs et elle avait perdus le bébé. Cette nouvelle était un déchirement. Cet enfant il l'avait tant désirer et a peine annoncer, leur bonheur de devenir parent était mort né. Jamais ils ne se sont vraiment remit de cette perte, certes leur amour était intact mais ne se remettant pas leur histoire avait voler en éclat.

Il avait penser que leur amour serait assez fort pour surmonter cela mais c'était pas une question d'amour. Il essayait de la réconforter du mieux qu'il pouvait, mais il lui fallait trouver un coupable et toute cette colère il la déversait contre son frère. Au lieu de voir qu'il noyait sa souffrance dans cette colère pensant que cela l'aiderai, au contraire cela ne faisait que l'enfoncer. Ne voyant ni la sienne, ni celle de sa compagne. Elle lui faisait comprendre qu'elle n'en voulait pas a son frère, qu'il devait faire la paix avec lui. Il ne comprenait pas comment elle pouvait être aussi indulgente envers lui, alors que lui était dans une si grande colère. Tout les deux étaient vraiment anéantis par cette perte, ils n'arrivaient pas a en parler, Bill n'exprimant que de la colère, au point de ne plus arriver a se parler et surtout se comprendre. De plonger tout simplement dans une solitude et une tristesse qui leur était propre, même si ils étaient ensemble ils étaient si seule.... Et arriva l'inévitable, leur rupture.


Bill: j'ai rien fais pour te retenir.. je croyais que cela ne pouvais pas arriver.... mais c'est de ma faute, au lieu d'être là pour toi je t'ai abandonner te laissant toute seule.. je m'en veux tellement.

"j'ai tellement était aveuglé par ma colère, cachant ma peine et ma tristesse derrière celle-ci que j'ai pas vu ta souffrance que toi aussi tu essayais de dissimuler pour tenter de m'aider mais j'ai rien fais pour toi et c'était fatal, on a pas su le surmonter. tu ne lui en a jamais voulu a Tom, jamais, malgré tout ce qu'il t'a fais subir. Tu as toujours fais preuve d'une bonté incroyable, disant qu'il lui fallait du temps tout simplement. Je voudrais tant que tout redevienne comme avant."

Il se mit a pleurer. Il n'arrivait tout simplement pas a comprendre pourquoi elle avait pardonner a son frère toutes ses horreurs alors que pour lui il était le parfait coupable. Elle, au contraire disait qu'il ne fallait pas l'accabler que ça devait être dur pour lui. Il avait toujours admirer ce don de toujours voir le bon côté des gens même quand ils commettaient des erreurs, elle était d'une bonté et d'une générosité qu'il n'avait jamais connu, il se sentait bien auprès d'elle, comme apaisée.

Il regardait tout autour de lui, et tout lui rappelait sa présence, son amour, il regarde partout et partout elle est là. Des photos au mur qu'elle avait prise, elle lui avait raconter l'histoire de chacune, la rendant encore plus adorable a ses yeux. La couverture qu'il serrait contre lui, ou il posait ses narines lui rappelait son parfum, ses soirée blottis l'un contre l'autre devant la cheminée. Ses notes qu'il avait prise pour de nouvelles chansons dont elle était sa source d'inspiration. Tout simplement sa présence auprès de lui, dans ses bras, il voudrait tant qu'elle soit là, il ne la lâcherai plus.


Et puis a force de s'éloigner, de ne plus arriver a ce parler, d'être juste là même si ils ne l'étaient plus vraiment, même si leur coeur et leur amour l'était toujours. Ils étaient presque devenus deux étrangers perdus dans leur souffrance. Jusqu'au jour inévitable du point de non retour, le jour ou elle est partie. Il n'avait rien vu venir même si il avait remarquer la distance s'installer entre eux mais c'était inévitable. Et il n'oublira pas ce jour ou en larmes il l'avait vu avec sa valise près de la porte, il se souvient exactement de ce qu'elle avait dit, les yeux plein de larmes.

" Je t'aime. Ces les derniers mots que tu m'as dit, la dernière fois que j'ai entendus ta voix, a cet instant quand tu as franchis le bas de notre porte, mon coeur s'est briser en mille morceaux, je voudrais tant revenir en arrière, te retenir."

Depuis ce jour, la vie n'avait plus aucun sens pour lui, réalisant avec effroi toutes les erreurs qu'il avait commisses. Pourtant il avait espérer qu'elle revienne, il avait passer des jours et des semaines a attendre jour après jour, son retour, un simple coup de téléphone mais rien. Il ne quittait plus son appartement se terrant sur ce canapé, a attendre que le temps passe, le plongeant chaque seconde de plus dans une terrible solitude. Quand il avait enfin réaliser qu'elle ne reviendrait sans doute jamais, il avait hurler de douleur, un cris du coeur qui l'avait fait tomber a terre, dans sa colère il fit tomber des meubles au sol pensant que cela le calmerais mais rien, sa douleur et sa tristesse n'avait été que décupler. Il était rester a terre un long moment a pleurer et a déverser sa peine. Il avait essayer par tout les moyens de la joindre, lui téléphonant jamais sans aucune réponse, des tonnes de messages rester en vain. Il était aller chez Floriane et Kaïné mais tout deux disait qu'elle n'était pas là, tout deux vraiment peiner de ce qui arrivait. Ou alors il ne voulait rien lui dire. Il avait passer des jours et des heures a essayer de la joindre, essayer de la retenir, mais tout ses efforts ne menait a rien. Il devait avec la plus grande douleur reconnaître qu'elle était partie et qu'elle ne reviendrai sans doute jamais.

Bill ( pleure): si seulement je pouvais avoir de tes nouvelles... juste entendre ta voix... juste savoir que tu vas bien ( serre la photo contre lui)

Petit a petit il avait sombrer une profonde dépression, plus rien n'avait d'importance. Il ne voulait plus rien faire, il n'avait goût a rien et préférait se terrer chez lui. C'est a peine si les volets était ouverts chez lui, pour se cacher de la lumière du jour et surtout voir que la vie continuait dehors malgré sa douleur. Il ne mangeait quasiment plus, et la seule chose dont il se nourrissait c'était de café. L'air était emplis de nicotine, il fumait a n'en plus finir cela semblait l'apaiser et l'espace de quelque seconde il semblait oublier mais tout cela était éphémère. Il ne prenait plus soin de lui, il n'en voyait plus l'intérêt, pour qui? pourquoi? Il se lamentait se laissait au fond du gouffre. Il se rendait bien compte qu'il devait faire sortir son chien, c'était un calvaire de sortir même que pour 5 minutes, voir le bonheur sur le visage des gens, voir des amoureux se tenir la main était l'ultime souffrance. Ses journées passaient et se ressemblaient, au bout d'un moment il avait même débrancher son téléphone, il ne donnait plus de nouvelles a personnes, se coupant du mode pour s'enfoncer un peu plus vers un gouffre sans issus.Son re’gard était livide et son teint d’un pâle presque maladif, cela faisiat dse semaines qu’il n’avait plus croiser son regard dans un miroir.

Gus et Georg prenaient souvent de ses nouvelles, ne pouvant constater sa descente vers le gouffre. Impuissant face a la souffrance de leur amis, ils avaient si mal au coeur, personne ne méritait ce qui lui arrivait. Plusieurs fois il étaient aller le voir, il n'avait ouvert qu'une seule fois. Les autres fois la sonnette avait retentit dans le vide, pourtant il était là mais ne voulait pas ouvrir. C'était déchirant. La seule fois ou ils avaient put entrer brièvement chez lui, ils ne s'attendaient pas a cela. Bien sur il n'avait jamais été un adepte du rangement mais cela dépassait tout. Rien n'était a sa place tout traînait un peu partout, c'était pire que du bazar. L'atmosphère était pesante, il y avait des photos de Cynthia et de leur couple un peu partout. Cet appartement était devenus comme un sanctuaire. L'air était quasiment inespirable, cela sentait la nicotine, la cigarette était devenus pour lui une drogue. Quand les deux jeunes hommes ouvrent la fenêtre pour que de l'air frais ais un effet sur lui, mais rien, il était là sans vraiment être là.

Le groupe empathissait de cette situation. Pour l'heure il n'avait plus aucun projet. Bill ne s'était plus rendu dans le studio depuis des semaines. Le groupe était au point mort et il ne savait pas si il redémarrerai un jour. Sans Bill il ne pouvait rien. Bien sur avec Tom ils répétaient des morceaux, essayaient de nouvelle chose mais sans Bill c'était insipide. Ils se demandaient bien ce que le groupe allait devenir. De plus les fans commençaient a se poser des questions. du fait qu'ils n'avaient plus de nouvelles. De plus de gérer ce qui se passaient avec Bill, David devait gérer l'avenir du groupe et de leurs fans, mais comment expliquer a ses même fan qu'on ne savait pas si le groupe avait encore un avenir. Comment leur expliquer que la raison de vivre de Bill était partis, comment leur expliquer qu'il était au plus mal et que personne ne savait quoi faire pour le sortir de là.


Beaucoup de personne se faisaient énormement de soucis pour lui, il ne donnait plus de nouvelles. On avait beau essayer de l'appeler et de venir le voir il ne donnait aucune réponse, aucun signe de vie. Mais il n'y avait qu'une personne qui arrivait de temps en temps a prendre de ses nouvelle, sa mère. Bien sur elle n'arrivait pas a en avoir beaucoup. Mais chaque fois qu'elle venait le voir il fondait en larmes dans ses bras. Elle non plus n'arrivait pas a le consoler, a trouver les mots pour l'apaiser et pour une mère c'était ce qu'il y avait de pire. Aucun de ses deux fils n'allaient bien, tout les deux avaient le regard triste et avaient perdus leur sourirent. et quand elle essayait de lui parler de son frère la réponse était sans appel.

Bill: je veux pas entendre parler de lui
Simone: lui aussi est mal Bill
Bill: il peut parce que tout est de sa faute, tout ce qui m'arrive est de sa faute
Simone: tu as un neveu Bill que tu as pas encore vus

Elle avait espérait que ses mots allait finir par l'apaiser mais rien, ses mots étaient dur.
Simone: c'est ton frère
Bill: si c'est pour me parler de lui maman tu peux repartir

" Je voulais pas être dur avec toi maman je sais que tu veux m'aider et que ça te fais mal de nous voir ainsi mais ce qu'il m'a fait je sais pas si j'arriverai a pardonner un jour. Je suis désolée maman. Mais tout ce que je veux c'est qu'on me laisse tranquille"

Pourtant aujourd'hui alors qu'il était sortit promener son chien et que se dernier l'est attiré malgré lui dans ce parc, il l'avait vu Son frère promenant son fils. L'image était touchante et en temps normal il aurait été heureux, mais la cette image, lui faisait penser a lui qui aurait du être avec son enfant entrain de le promener et c'est son propre frère qui l'avait priver de cette joie. La colère s'était emparer de lui et pourtant quand leur regard se sont croiser, quand ils étaient face a face..

" Je t'ai regarder même si j'étais en colère j'étais content de te voir. Si j'avais enlever mes lunettes tu aurais vus mes larmes prête a couler mais tu as baiser les yeux, trop honteux de me regarder en face. J'attendais quelques mots de ta part Tom. Que tu me dises au moins que tu étais désolé, bien sur cela n'aurait pas changer les choses mais au moins j'aurais vu que tu fais des efforts. J'ai tellement besoin de toi mais en même temps je te déteste tellement. Je voudrais tant que tu me console que tu me réconforte que tu me dises qu'elle va revenir, c'est a cause de toi que je suis comme ça mais il y a que toi qui peut me sortir de là. J'avais espérer un geste de ta part mais je compte peut-être pas assez pour toi."

Bill ( pleure): Tom...... je te déteéste
Il le détestait ùais avait besoin cruellement besoin de lui. Peut-être qu’a ce moment tom lui aussi se sentait mal et sentait la douleur de son frère.

"j'aurais bien aimer voir mon neveu, il était pas loin de moi mais je voulais pas y aller de moi même. Je sais bien qu'il n'y peut rien, bien trop petit pour comprendre. Je suis devenus tonton et je suis même pas aller le voir, je sais j'ai pas d'excuses mais je n'ai la force de rien. L'envie de rien.Mais je vais essayer de prendre sur moi pour le voir, au moins une fois. Ca va me coûter un gros efforts me montrer un peu présentable moi qui n'est pas croiser le regard d'une glace depuis des semaines, cela va être violent. J'essairais mais seulement quand je m'en sentirais capable."

Il avait vraiment envie de rien, rester là lui semblait la meilleure chose. Il n'arrivait plus a monter a l'étage ou se trouvait leur chambre. Il ne pouvait plus dormir dans ce lit froid , dans ses draps qui se souvenait de leur corps enlacer, c'était trop dur. Il se sentait tellement mal, tant physiquement que moralement, il n'en pouvait vraiment plus. Cependant il n'avait plus les forces et l'envie de s'en sortir. Il n'avait plus personne. sa seule raison de vivre était partie et cela faisait 4 mois qu'il était là a attendre, a se plonger dans le néant dans une inévitable dépression. Il ne cessait de penser encore et toujours a elle.

"Je me souviens de notre rencontre, jamais je n'avais vécut une telle chose, jamais je n'avais cru cela possible. On était perdu tout les deux, ce coup de foudre auquel je ne m'attendais pas mais qui m'a toucher en plein coeur. Ta maladresse, tu semblais si perdu et c'était si mignon, je suis tomber amoureux de toi dés la première seconde. Je me vosi encore figer devant tes yeux qui m'avait envoûter. Quand je t'ai aider a ranger l'atelier et que ma main a toucher la tienne j'ai reçu comme une décharge éléctrique, quand je t'ai embrasser pour la première fois j'ai sentis cette vague de bonheur et j'ai compris que c'était toi et pas une autre. Ce dîner sur la plage, notre 1ère nuit ensemble restera graver, c'était la première fois que je faisait la cuisine. Nos ballades mains dans la mains, nos grâce matinées passer blottis contre toi te te câliner a te dire des mots doux, pourquoi tout ses moments se sont-ils évaporer en fumer...."

Il était plein d'amerthurme il voulait que tout soit comme avant, il voulait qu'elle soit ici avec lui. Un tiroir de sa table de salon contenait un magnifique écrin dans la bague qui s'y trouvait resplendissait de mille feux encore. Il avait prévue sa demande en mariage depuis un moment déjà mais il avait voulu que ce moment soit parfait, il avait déjà tout prévue, il avait voulu une soirée romantique au coin du feu blottis contre elle, une rose a la main il lui aurait fait sa demande. Mais il n'en était rien. Cette bague était pour elle et jamais elle ne la portera et aucune autre femme ne la portera. Leur prénom étaient graver a l'intérieur, en fermant cette écrin il pense a la vie qu'ils auraient put avoir. A cette pensée il pleurait a nouveau. Jamais il n’aurait la chance de la voir porter cette bague a son doigt, tout était fini mais il n’arrivait pas s’y résourdre. La vie aura encore uen fois eut raison de leur amour, encore une fois...

" j'en peux plus de rester dans cet état, je veux savoir si tu vas bien.. je suis presque sur que tu es dans le même état que moi, on peut pas rester comme ça. il faut que je sache."

Bill ( pleurant toujours): il faut que je sache comment tu va..........

_________________________

voici la suite tant attendu
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Sam 28 Avr - 16:11

Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad
c'est trop triste serieux t'abuse cyn
Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad Sad

j'espère que cynthia lui reviendra et que bill et tom se réconsilion

suite I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Saby le Mar 1 Mai - 16:46

j'ai une seule chose à dire.....


Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
avatar
Saby
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 1222
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 27
Localisation : Chez moi avec mes deux merveilles dans les bras.

http://furimmerjetzt.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Lun 7 Mai - 21:12



Plus les jours passaient plus la peine des deux frères étaient immense. Tom avait le soutient de sa compagne et de son fils, mais Bill lui était seul, personne qui le réconforte et qui l'aide a sortir de cet état qui ne faisait que s'aggraver. Sa mère aussi souffrait, voir ses deux fils se déchiraient au point de ne plus se voir. Eux qui ne pouvaient pas rester plus de 5 minutes fâcher, cela faisait des semaines qu'ils ne se voyaient plus, qu'ils ne se parlaient plus. Elle souffrait, elle avait mal. Surtout que le plus jeune de ses fils plongeait vers un fond sans fin, une dépression qui gagnait du terrain mais surtout il refusait l'aide de quiconque. Elle savait aussi que ce n'était pas une simple dispute, c'était bien pire que cela mais comment une mère pouvait-elle a les voir se déchirer tout les jour un peu plus. Elle était en visite pour voir son fils et son petit-fils, mais elle avait du mal a cacher son inquiétude et son aîné le remarqua...

Tom ( la gorge serrer): tu as étais le voir...
Simone: aucun changement Tom.. je dirais même que ça fais que s'empirer
Tom ( baissant la tête): je vois

Puis d'un coup il se lève de sa chaise d'un bond, ayant décider que cela avait assez durer. Quelque chose devait arriver maintenant. C'était le moment. Même si il ne savait pas encore quoi lui dire, il devait aller le voir, il avait attendu trop longtemps. Ronger par la souffrance qu'il avait infliger a son frère, ne niant plus sa responsabilité dans ses évenements, il n'avait pas essayer de prendre contact avec son frère, ce n'est pas faute d'avoir essayer mais il faisait demi tour en chemin. Mais il ne pouvait que constater que son mal être était de pire en pire, il devait au moins essayer. Il mettait son fils dans la pousette.

Coraline: Tom....
Tom: je vais aller voir Bill
Sa mère et sa compagne étaient comment figer s'attendant a tout sauf a cette réponse
Tom: cela a assez durer
Simone: je sais pas si c'set une idée Tom
Tom: moi non plus mais cela a assez durer, je dois aller le voir

Il savait très bien que c'était risquer, que cela était a double tranchant, il savait très bien que son frère ne l'attendait pas les bras ouvert, il risquait même de rester devant la porte. C'était plus que propable.Mais après tout ce que sa mère lui avait dit, il était au plus mal, qu'il refusait toute aide comme si il se laissait mourir. Même si Tom savait que c'était de sa faute, il ne pouvait pas le laisser dépérire, c'était son jumeaux et personne ne pouvait le comprendre mieux que lui. Mais il avait peur, le face a face avait été une épreuve pour lui, mais cela ce sera encore autre chose, devoir l'affronter. Pourtant il devait faire quelque chose, et puis son fils devait connaître son oncle, il était plus que temps.

Plus il approchait de chez son frère plus il se sentait nerveux, les palpitations de son coeur se faisait plus forte. La peur commençait a le gagner, plus il s'approchait plus il était effrayé mais il savait que c'était la meilleure chose a faire. Il ressentait tellement la souffrance de son frère qui résonnait encore plus forte en lui, il ne pouvait pas le laisser sans cet état. Le voilà maintenant dans sa rue, ce n'était pas loin de chez lui, mais il avait prit le temps, le temps de bien respirer avant le déferlement de colère qui allait s'acharnait sur lui. Rien n'avait changer, la rue était toujours aussi belle et surtout bien au calme, pas un bruit le quartier parfait pour élever un enfant.

Il baissa la tête de penser qu'il l'avait priver de cette joie. Plus il avançait plus il se sentait angoisser. Il se demandait si c'était vraiment une bonne chose. Allait-il seulement osez sonner a sa porte? Est-ce qu'il allait ouvrir la porte a celui qu'il considère comme responsable de son mal-être? Ne perdait-il pas son temps? Tellement de chose lui passait par la tête, il pensait de trop. Il se trouvait devant son immeuble, tout était si calme et pourtant entre ses murs une âme était entrain de dépérir. Pas n'importe qui son frère.

Il entre dans l'ascenseur, c'était bien trop calme, il était prit de forte angoisses et les palpitations de son coeur se faisait presque insupportable. Plus il avançait vers sa porte plus il se sentait mal. Mais il devait le faire, il avait peur de l'affrontement, de ce qui pourrait être dit, mais il avait attendu trop longtemps, il était temps de briser la glace. Il est devant la porte il reste planter là, comme si la porte allait s'ouvrir sur son frère et que tout pouvait être comme avant. Mais rien ne sera plus comme avant, et tout cela a cause de lui. Il voulait vraiment faire demi-tour, il ne se pensait pas assez fort, peur de ce qu'il allait lui répondre. Mais il devait prendre sur lui, si il était la c'était aussi pour son fils, il était temps qu'il connaisse son oncle.

Il sonna a la porte. Bien sur il ne s'attendait pas qu'il vienne lui ouvrir spontanément, c'était prévisible. Il sonne encore deux fois, trois fois, mais toujours ce silence qui se faisait maintenant pesant. Il savait qu'il devait s'y attendre, sa mère l'avait prévenue, il n'ouvrait la porte a personne, mais il avait espérait que cela avait changer. Il ne put que constater que ce n'était pas le cas. Il décide alors de laisser son doigt sur la sonnette espérant que le bruit le ferait réagir et qu'il viendrait ouvrir. Mais rien. Toujours le silence. Il se mit a toquer a la porte de plus en plus fort mais toujours rien. Il était bien évident que il ne voulait pas ouvrir. Il était sur le point de partir, il n'avait plus d'espoir. Mais un gazouillis de son fils lui fait changer d'avis. Il devait persister, il n'avait pas fait tout cela pour rien.

Tom: c'est moi Bill... ouvre
Toujours le silence, et c'était pire que tout car il savait que son frère était là, et qu'il entendait tout ce qu'il disait.
Tom: je sais que tu m'en veux Bill... mais je crois qu'il est grand temps qu'on se voit
Toujours et encore le silence.
Tom: moi j'ai besoin de te voir et je suis sur que toi aussi malgrès ce que tu penses de moi
Mais rien n'y faisait, il n'avait pas l'intention d'ouvrir. Il devait se rendre a l'évidence il ne voulait vraiment pas le voir.
Tom: Bill il y a quelqu'un ici qui voudrait connaître son oncle.
Il avait espérer que cet argument pèserait pour son frère mais toujours le silence. Il était dépité mais il pouvait s'en prendre qu'a lui. Il n'aurait sans doute pas voulu le voir si il lui avait fait cela.

Il devait se rendre compte après un long moment devant la porte, qu'il n'ouvrirait pas, il allait partir. Mais c'est a ce moment que l'impensable se produisit. La clé de sa serrure se fit entendre. La porte s'entre-ouvre a peine ce qui le laisserai entrer. Son coeur battait tellement vite, il allait le revoir. Et le fait que Bill ait ouvert la porte montrait que malgré tout ce qui c'était passer, il voulait le voir aussi. Même si le face a face risquerait d'être difficile.
Il ouvre enfin la porte, tout doucement. Il pouvait distinguer que son frère était assis dans son canapé, il le voyait de dos. Mais quand il vit l'était de l'appartement il resta figer. C'était encore bien pire que ce que sa mère avait put lui dire. Il n'avait pas voulu la croire mais il le constatait de ses yeux. L'appartement etait dans un vrai désordre, tout traînait un peu partout, ses affaires au sol, cet appartement avait perdus de son charme. Il se souvenait quand Bill lui l'avait montrer tout était si lumineux et tellement bien agencer. Et puis l'atmosphère embuer de fumée de cigarette était irrespirable, aucune fenêtre d'ouverte. Il se demandait comment son frère pouvait vivre dans un dépotoir pareil.

Bill: je me demandais bien si tu allais venir un jour... je t'attends depuis 4 moi... Tom
C'était maintenant lui qui ne disait plus rien, entendre sa voix lui avait fait un de ses effets
Bill: tu perds ta langue.. toi qui viens de frapper devant ma porte pour qu'on se voit
Il venait d'entendre le bruit d'un briquet, et il voyait une légère fumée, il était entrain de se fumer une cigarette, encore.
Tom: je suis désolé
Bill: tu crois que t'es excuse vont changer quelque chose
Tom: Bill...
Bill ( se lève enfin): on a perdu notre enfant, elle est partie, je vais de plus en plus mal, j'ai plus aucune nouvelle d'elle ( se met face a lui) et tu crois que tes excuses vont changer quelque chose

Il avait toujours le regard amère, toujours en colère. Mais cette fois-ci tom osa affronter le regard de son frère. et ce qu'il voyait lui faisait peur. Il était maigre, enfin il l'avait toujours était, mais là c'était presque maladif. Il se demandait si il mangeait. Son teint était si pâle, il était cerné, il ne dormait pas beaucoup. Son aîné était inquiet.

Tom: partie...
Bill: fait pas comme si tu le savais pas.. maman a du te le dire
Tom ( baisse la tête): qu'est-ce qui c'est passer
C'était plus fort que lui, il fallait qu'il lui le demande, même si il n'espérait pas de réponse. Le regard de son frère changea, toujours plein de colère et le ton de sa voix un peu plus sec.
Bill: a ton avis a cause de toi mais pas pour la raison que tu crois
Tom: je comprends pas
Bill ( se dirige vers la fenêtre): j'étais très en colère contre toi et je le suis toujours.... je t'en voulais a mort... au lieu de montrer ma tristesse je nourrissais ma colère contre toi..
Tom baissa la tête, s'en était a ce point.
Bill: parce que elle n'en t'en voulais pas.. malgré tout ce que tu lui a fais vivre.. tu ce que tu lui as fais endurer.. elle ne t'en voulait pas...et surtout ne te tenait pas responsable.. j'arrivais pas a le comprendre et ça m'énervait encore plus
Tom: je suis vraiment désolé
Bill ( crit): c'est pas tes excuses qui va me l'a ramener

Tom était prêt a tout entendre, il s'était préparer a sa colère, il fallait qu'il se défoule sur quelqu'un. Mais lui aussi était surpris de la réaction de Cynthia, il lui avait fait pourtant tellement de mal. Elle ne lui en voulait pas. Il se rendait compte, bien trop tard, qu'elle n'était pas la personne qu'il pensait. Et il était encore plus mal vis a vis de son frère.

Tom: vas y cri... dit tout ce que tu as a dire.. défoule toi
Bill: c'est trop facile... tu étais pas là... tu sais pas ce que j'ai vécut ( il a les larmes aux yeux) j'avais besoin d'un frère qui me réconforte.. qui m'aide... qui me soutienne.. j'avais besoin ( regarde son frère) de mon frère a moi
Tom ( triste): bill
Bill: c'est ironique d'avouer que j'ai besoin de toi alors que c'set de ta faute si j'en suis là
Tom: j'ai voulu venir plus d'une fois mais..
Bill: 4 mois tom ça fais long... mais faut pas croire que c'set parce que je te dis ça que j'arriverai a oublier et te pardonner
Tom: je sais.. je me pardonnes pas moi même

Ses mots pour la première fois toucha le plus jeunes des deux, celui qui avait le plus souffert semblait toucher de ses mots, même si il arrivait tard. Il se cachait derrière des lunettes pour cacher ses larmes.
Bill: je suis toujours autant en colère Tom
Tom: je sais
Bill: faut pas croire que tout sera comme avant
Tom: je le sais bien, je vis avec ça tout les jours
Bill: mais tu sera jamais ce que ça fais de perdre celle qu'on aime.. tu as coraline.. tu as ton fils.. tu sera jamais le mal que ça fais
Tom: je le sais... je souffre tout les jours

Tout les deux se faisait face, Tom n'avait qu'une envie s'était de le prendre dans ses bras, le voir ainsi lui faisait si mal, il voulait l'aidait, mais il n'osait pas. La confrontation ne s'était pas passer aussi mal qu'il l'avait penser mais cela ne voulait pas dire qu'il se reverrait, ou qu'il lui pardonnerait. Mais il avait besoin de son petit frère. Il y eut un grand silence, aucun des deux ne voulaient parler. Juste a rester là. Puis une petite voix d'enfant se fit entendre, c'set comme si ils avaient oublier la présence de Nolan. Tom se tourne vers son fils qui gazouillait pour montrer qu'il était là. A cet instant tom regarde son frère. Bill resta un peu perplexe puis son le regard de Tom, il se dirigea vers la poussette et commençait a faire connaissance avec son neveu. Tom avait peur de la réaction de Bill, qui aurait du devenir père bientôt si il n'avait pas fait cela. Il voyait bien qu'il y pensait.

Mais au contraire il regardait son neveu, oui il pensait a cet enfant qui ne verra jamais le jour, bien sur il était triste, mais il regardait son neveu qui le regardait en retour. Il gazouillait et tendait sa toute petite main vers lui. Bill tendit la sienne et tenait maintenant ses petit doigts.

Bill: et oui c'est moi ton oncle ( le regarde qui gazouille toujours) je sais il était temps
Il caressait maintenant sa petite main avant de le sortir de la poussette et de le porter, c'était bien au delà des espérances de Tom, cela aurait été déplacer de prendre en photo. En plus il n'était pas a son avantage. Mais il était ravi de voir cela, il put même apercevoir l'ébauche d'un sourire sur le visage de son petit frère.

Bill: tu es beau comme un coeur Nolan... Mamie m'a beaucoup parler de toi et m'a montrer plein de photos ( le petit gazouille) et oui tu es beau comme un coeur... tu ressembles beaucoup a ta maman
Ce qu'il savait faux, il ressemblait comme deux gouttes a tom, c'est juste que Bill ne voulait pas le dire, pour ne pas le laisser imaginer que tout serait si simple que cela.

La visite a son frère se finit ainsi. Au moins il lui avait ouvert et avait put parler. Mais il voyait son frère s'enfoncer dans un gouffre sans fin, il se demandait seulement comment il pouvait l'aider?
On dit que le temps aide a panser les blessures mais est-ce que cela sera vraiment suffisant, si attendre au contre était la pire des choses a faire.

Mais tom pensait bien a quelque chose, une idée lui venait en tête, mais Bill lui en voudrait encore plus qu'aujourd'hui. Mais il allait si mal que Tom ne voyait plus que cette solution pour l'aider.....

avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Mar 8 Mai - 13:33

enfin tom c'est décider à allez voir son frère Very Happy
c'était tendu, mais au moins ils on parlaient ^^


je suis presque que que tom est parti retrouver Cynthia, j'espère en tout cas (yn)

suite vite vite vite s'il te plais I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  MonsoonBK le Mar 8 Mai - 23:35

Enfin un premier pas vient d'être franchi
avec de la patience ils vont y arriver.

suite ma belle, stp I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
avatar
MonsoonBK
Rette Mich
Rette Mich

Messages : 387
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 54
Localisation : In meinen Träumen, In seinen Armen..

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Prinzess Sélénia le Ven 11 Mai - 22:02

tom a fait le premier pas qui coute

vivement que leurs relations soient suvies Smile
avatar
Prinzess Sélénia
An Deiner Seite
An Deiner Seite

Messages : 842
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 54
Localisation : dans un jacuzzi avec bill et lui embrassant le cou

http://www.PrinzessSelenia69.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Sam 12 Mai - 13:23


Paris. Sans doute l'une des plus belles villes au monde, tant par sa beauté que par son histoire. Ne dit-on pas de cette ville qu'elle est la plus romantique, que c'est la ville des amoureux...... Fascination pour le mystère qu'elle dégage et son côté bohème et pittoresque qui attire toutes sortes d'artistes. Ville des arts par exellence. C'est dans cette ville chère a son coeur, française de naissance, qu'une artiste, une jeune photographe, dont le talent et la renommer n'était plus a faire, était venue se réfugier ici. Voulant ainsi fuir la douleur laisser, celle d'avoir perdue un enfant et celle d'avoir laisser l'amour de sa vie. Assise sur les marches de Montmartre, ses larmes coulaient sur ses joues.

Cela faisait 4 mois qu'elle était ici, 4 mois qu'elle avait quitter celui qu'elle aime et depuis ce jour la sa souffrance ne faisait que s'accroître. Elle était la jeune femme la plus heureuse qui soit. Elle avait tout ce dont elle rêvait, une famille aimante, un travail ou elle avait acquis une reconnaissance plus que mériter. Mais surtout l'amour. L'amour comme on le rêve toute, celui qu'on ne connait qu'une fois dans une vie. Son âme soeur comme on dit. Un homme attentionné, toujours présent, aimant, a l'écoute, plein de tendresse et de douceur.L'homme parfait comme on en rêve toute, toujours présent et aimant. Oui cette perle rare, elle l'avait a ses côtés. Celle avec qui on a envie de fonder une famille, avec qui on a envie de passer ses jours. La vie s'annonçait des plus merveilleuse, un amour fort et sincère, un emménagement, et surtout un bébé qui allait renforcer encore leur sentiments. Mais en quelques secondes tout s'était écrouler, elle avait tout perdue et son coeur était inconsolable.

Elle allait lui donner la plus belle preuve d'amour qu'un homme puisse attendre, un enfant. Oui elle était enceinte. La jeune femme se souvenait de la joie de son compagnon quand elle lui l'avait annoncer, il débordait de joie, il avait pleurer de joie. Maintenant c'est elle qui pleurait de tristesse. Mais en une seconde, une dispute, tout s'set fini. En perdant cet enfant c'était le début de la fin pour eux. Alors qu'une douce brise s'amusait dans ses cheveux, ses yeux rougis par la tristesse ne cessait de verser des larmes de chagrin.

Cynthia: qu'est-ce qui nous ais arriver Bill... pourquoi a nous..

" Pourquoi cela nous ait-il arriver ? Cette question ne cesse de me hanter. On était si heureux, je ne pouvais pas rêver mieux que d'être avec toi. La vie nous avait enfin épargner nous laissant vivre notre amour. Mais non. Encore une fois elle s'est jouer de nous. Pourquoi on nous a pas laissez tranquille? Pourquoi faut-il toujours qu'on souffre. Oh Bill je m'en veux tellement. C'est de ma faute si on a pas eu ce bébé. J'aurais du insister encore plus pour que tu m'emmènes avec toi, j'aurais du venir. Mais je suis rester avec ton frère. Encore une fois j'ai voulu essayer d'arranger les choses avec lui. Mais encore une fois il a déverser sa colère sur moi et on s'est ce qui est arriver ensuite. C'est de ma faute Bill, j'aurais du t'attendre dans notre chambre et rester seule, on en serait pas là. Je me le pardonnerais jamais Bill. Je dois vivre avec ça pour le reste de ma vie"

Cynthia: j'en peux plus Bill.. si tu savais comme j'ai mal

Ce qui arriva ensuite n'était que le début de la fin. Après cette terrible perte rien n'avait était comme avant. Aucun des deux n'avait voulu voir leur propre souffrance ce qui a terme les a détruit. Elle avait mit sa souffrance de côté pour essayer de consoler et réconforter son compagnon qui semblait complètement abattus. Elle faisait vraiment tout pour l'apaiser mais rien ne semblait fonctionner. Mais elle aussi avait besoin de réconfort mais pour soulager son compagnon, il le faisait aussi. Il était là sans l'être vraiment, chacun souffrant a distance dans les bras de l'autre. Alors elle pleurait en silence. Leur amour était toujours là, mais la distance s'était installer jusqu'a devenir des étrangers.

Cynthia: je voudrais tant que rien ne soit arriver... je voudrais tant être dans tes bras

" Oh oui t'es bras me manque, le bien être que cela me procure, sentir ton parfum, tes baisers sur ma peau. Je veux que tu me sers dans tes bras, que tu me dises que tout ça n'était qu'un rêve. Mais j'ouvre les yeux qui me ramène a la cruelle réalité, celle de ton absence. Je regarde autour de moi, tu n'es pas là. Je suis là assise sur ses marches a Montmartre alors qu'il y a des amoureux qui passent a côté de moi, ça me fait du mal. Je peux plus rester ici, j'ai l'impression que je peux plus respirer, l'air me manque, je me sens mal. Je me lève a toute vitesse et descends les marches. Je me sens mal j'ai des vertiges."

....: ça va mademoiselle?
Cynthia ( pleurant): oui oui
...: vous êtes pâle

Mais elle ne répondit pas se contentant de partir et de courir loin. Elle avait trouver l'endroit parfait se trouvant sur les berges de la Seine, l'air y était plus frais et l'atmosphère plus calme. De la ou elle était elle pouvait admirer Notre-Dame dominer son île.La voix du médecin dans sa tête lui annonçant la terrible nouvelle. Elle avait tellement crier et pleurer que le médecin avait dut lui administrer un fort calment. Elle souffrait tant physiquement que moralement. Elle qui voulait faire la joie a Bill de devenir père, elle se souvenait des étoiles dans ses yeux quand il parlait du bébé. Et la il n'était plus. A peine le temps de savourer ce bonheur qu'on leur l'enlève. Il n'y a rien de pire pour une femme que de perdre un enfant, elle n'échappe pas a la règle, persuader qu'elle avait quelque chose.

Ils étaient là comme des étrangers même si leur amour était toujours là cela ne suffisait plus. Ils ne se parlaient presque plus et pourtant elle ne quittait pas ses bras. Mais en cachant leur souffrance ils s'étaient éloigner. Puis venant le moment des disputes. Des reproches. Pas contre elle mais il rendait son frère responsable de ce qui était arriver. Plus les jours passait plus la colère de son compagnon devenait de pire en pire, elle ne pouvait plus le supporter. Leur couple continuait de se dégrader. Il était complètement aveugler par sa colère. Pourtant elle a prit la douloureuse décision de partir. Cette décision était guider par la culpabilité, c'était difficile et déchirant mais elle voulait le faire avant que cela ne se dégrade. La veille elle avait pleurer toute la nuit repoussant l'inévitable. Elle était persuadé d'être coupable de la souffrance et de l'état de son compagnon, elle préférait partir. Elle avait vu les larmes dans ses yeux au moment ou elle lui avait annoncer qu'elle partait. C'était comme un électrochoc pour lui, comme si il se rendait compte de ce qui ce passait, il avait tout fait pour la retenir mais tout ce qu'elle avait réussis a lui murmurer c'était un "je t'aime" criant de sincérité.

Cynthia: et je t'aimerai toujours.

" Je ne peux plus fermer les yeux sans te voir, sans voir ton sourire, a voir ton regard qui me rendait folle, et tes yeux.. tes yeux je m'y perdais tellement ils étaient fascinant. Tu me manques tellement mais je peux plus revenir, je t'ai trop fait souffrir. souvent je compose ton numéro sur mon téléphone, j'aimerai entendre ta voix, ta voix rassurante qui savait toujours me consoler. J'aimerai tellement l'entendre. J'ai faillis t'appeler a plusieurs reprises mais j'ai renoncer savant que je te ferais du mal. Rien que l'idée de te savoir entrain de souffrir me déchire le coeur. Mon coeur qui s'set briser quand j'ai du te laisser. Si tu savais comme je m'en veux comme depuis ce jour je souffre. Je me pardonnerais jamais ce que je t'ai fais."

C'est tout ce qu'elle avait put lui dire. Elle n'oublira jamais son regard, son visage emplis de tristesse la hantera pour le reste de ses jours. C'est a cet instant précis que commence son cauchemar, celui de devoir vivre sans lui, sans son amour. C'est a ce moment que son coeur c'set arrêter de battre la faisant errer dans la vie sans but, sans joie, juste a attendre que le temps passe. Elle pouvait très bien se douter de l'état ou il se trouvait en cet seconde, car elle vivait le même calvaire. Elle sentait sa détresse de ne pas savoir ou elle se trouvait, de ne pas avoir de nouvelle. Elle ne pouvait que s'en vouloir encore plus. Elle tenait une photos de lui entre ses mains, elle le regardait et pleurait. Passant un doigt sur son visage, elle pleurait a s'en rendre malade.

Cynthia: Pardonne moi Bill.. pardonne moi de te faire tant de mal

En partant de chez eux elle était aller se réfugier chez sa soeur et son compagnon. Elle se souvient de la violente dispute que sa cadette avait eu avec Tom, elle avait manquer d'en arriver au mains si Kaïné n'avait pas était là. Alors quand on lui a téléphoner pour un travail de photographe a Paris elle a foncer, pensant que travailler lui permettrait d'aller mieux mais ce n'était que s'enfoncer dans sa dépression. Sa oeur avait très mal vécut son départ, elle lui en voulait mais elle avait l'habitude, l'habitude que tout le monde lui en veuille.

Elle avait penser qu'en se plongeant a fond dans le travail cela lui permettrait d'oublier mais c'était tout le contraire, elle n'arrivait plus qu'a penser z tout ce qui était arriver, devenant une vrai obcession. De plus les séances de photo était un vrai calvaire lui rappelant que c'set ainsi qu'elle avait connu Bill. Peu a peu son sourire s'effaça de son visage qui était de plus en plus pâle. Ses yeux ne brillait plus, elle vivait parce qu'elle n'avait pas le choix, plutôt elle essayait de survivre. Elle n'avait plus envie de rien et se terrait dans son petit studio parisien. Elle ne sortait presque plus juste pour son travail qui avant était sa passion et qui aujourd'hui était un calvaire. Elle ne voyait personne et surtout ne donnait de nouvelles a personnes, même a sa soeur qui des fois l'a harcelait de coup de téléphone. elle voulait juste être seule. Seule pour pleurer et s'enfoncer dans le gouffre de la dépression.

Son état de santé était devenue de plus en plus fragile. Elle mangeait très peu et avait maigris a vu d'oeil mais cela lui était égal, elle souffrait déjà tellement moralement que physiquement, alors tout lui était égal. Elle restait souvent dans le noir, n'ouvrant presque pas les volets, ne voulant pas voir que la vie continuait dehors alors que elle souffrait au plus profond d'elle même.Elle s'était mise a fumer, jamais de sa vie elle n'avait fumer mais maintenant elle était complètement dépendante, ne pouvant plus sans passer. Elle avait perdue l'habitude de se regarder dans le miroir, de prendre soin d'elle, pour qui? pourquoi? Ses journées se ressemblaient toutes, devant croiser le regard heureux des gens alors qu'elle avait juste envie de pleurer. Elle était devenue fragile physiquement et moralement. Son état de santé ne tenait plus qu'a a un fil.

" Comme tu en voulait a Tom et pourtant je te connais Bill, tu as besoin atrocement de lui, il est le seul a pouvoir t'aider. Tu le rends responsable de tout ce qui est arriver, et tu m'en a voulu que je ne partage pas ta colère. Mais il n'y ait pour rien, c'est la vie qui l'a voulu comme ça. Peut-être que sans ses mots qu'il a eu, tout aurait peut-être était différent mais on n'en sait rien. Je lui en veux pas, même si il ne m'a jamais aimer, tout ce qu'il voulait c'était te protéger. Il était hyper protecteur avec toi et surtout possessif. Il n'aimait pas que quelqu'un s'approche de toi. Vous vous aimez d'un amour si profond que personne ne peut le comprendre. Je voudrais pas que tu lui en veille Bill, il doit être aussi mal que toi. Au fond c'est une bonne personne qui a juste peur de te perdre, c'set quelqu'un de bien. Ne lui en veux pas, tout est de ma faute. "

Elle tenait toujours cette photo dans sa main, toujours elle pleurait. Paris est l'une des plus belle ville au monde et ne se sentait pas a sa place. Elle aurait tellement être ici en d'autre circonstances. Se ballader ici avec Bill main dans la mains, flâner sur Montmartre, une ballade en bateau mouche. Visiter Paris avec son amoureux, aller en haut de la tour Eiffel. Visiter le Louvre, déposer un cadenas sur le pont des Art, symbolisant leur amour. Elle avait envie de faire tellement de chose avec lui, lui faire visiter cette ville qui lui tenait tant a coeur. Un dîner romantique dans un petit restaurant typique de Paris, elle voudrait tant qu'il soit ici avec elle.

" Cette photo que je tient me fait tellement penser a notre première rencontre. Jamais je n'avait vécut quelque chose d'aussi fort. J'ai crus que j'allais m'évanouir, je n'arrivait pas a détourner mes yeux de toi, moi qui était si timide, il fallait que je te regarde comme si c'était vital. Pourtant on ne s'était jamais vu. Un coup de foudre comme on ne l'imagine pas. Tu m'as toucher en plein coeur. J'ai perdus mes moyens face a toi, mais tes mots, ta douceur, ta tendresse, ton regard, a tout de suite fait que je suis devenue dépendante de toi. La première fois que tu m'as dit " je t'aime", c'était si intense, j'étais envoûter. Quand tu as frôler ma main pour la première fois j'ai sentis cette vague de chaleur ce bonheur m'envahir. Tout ses merveilleux moment qu'on a vécut, ce dîner sur la plage, nos soirées passer a parler et a se câliner. Tout me manques. Tu me manques. Tu manques a ma vie."

A croire que la vie a était dépasser par l'intensité de leur rencontre, de leur sentiment, comme si la vie était prit au dépourvu de cet amour qu'elle n'avait pas prévue pour eux. La vie leur a ensuite infliger un certain nombres d'épreuves qui détruirait n'importes quel être humain, ses épreuves de plus en plus dur et qui a finit par les séparer comme elle voulait. Elle avait détruit un amour si fort qu'elle n'avait su le contrôler. Maintenant elle venait de détruire deux coeurs, deux personnes qui ne demandait qu'a s'aimer.

Cynthia ( pleure): merci pour tout Bill, je t'aimerai toujours

Maintenant elle se demandait comment elle allait s'en sortir, si la vie méritait d'être vécut si tout ne devait tout simplement s'arrêter.......
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Prinzess Sélénia le Lun 14 Mai - 6:20

comme c'est triste Sad Sad
avatar
Prinzess Sélénia
An Deiner Seite
An Deiner Seite

Messages : 842
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 54
Localisation : dans un jacuzzi avec bill et lui embrassant le cou

http://www.PrinzessSelenia69.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Lun 14 Mai - 16:59

c'est trop triste Sad
j'espère qu'elle retournera vers bill

suite I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Jeu 24 Mai - 22:21


Malgré les kilomètres qui les séparaient, les deux jeunes gens souffraient autant, le même mal rongeait leur âmes, tout les deux se laisser aller, tout deux se détruisait a petit feu. La culpabilité que chacun portait en eux, chacun se croyant responsable du malheur de l'autre, alors qu'il n'en était rien. C'était si dommage, deux personnes qui s'aimaient autant ne pouvaient pas être séparer et pourtant cet amour était entrain de les détruire......

******************

Bill lui était toujours terrer dans son appartement qui ne ressemblait plus vraiment a quelque chose, juste un endroit quelconque le plongeant un peu plus vers le néant. Il n'avait toujours l'envie de rien, il ne bougeait presque plus de son fauteuil, cela devenait trop difficile. Surtout physiquement. Il ne mangeait presque plus et ne buvait que du café, son corps commençait a empatir. Le moindre geste lui demandait des efforts presque surhumain, il manquait d'énergie. Même cela ne le faisait pas réagir se laissant aller a petit feu.
Il se rendait tout de même compte que son état de santé se dégradait, il se sentait de plus en plus faible et de plus en plus fatigué, mais même si il s'en rendait compte il ne faisait rien pour aller mieux. Pourquoi? Pour qui il le ferait? Il n'avait plus aucune raison.


Il avait refuser la visite de sa mère qui n'arrêtait pas de le forcer a voir un médecin, elle était convaincu qu'il devait aller dans un hôpital, il avait besoin de soin selon elle. Mais il était trop butter pour entendre quoi que se soit. Elle ne pouvait pas le forcer, il était majeur et ne pouvait rien faire.
Il avait toujours une photo d'elle près de lui, se disant que peut-être elle penserait a la souffrance qu'il endurait, et que peut-être elle reviendrait vers lui, il n'attendait que ça. Et encore il se met a pleurer.


Bill: je vois comment je peux aller mieux ( regarde la photo) si tu es pas avec moi

Pour lui c'était inconcevable d'aller mieux, ce serait se punir envers celle qui avait son coeur. Il préférait souffrir. La douleur physique commençait a faire souffrir son propre corps, d'habitude il était assez résistant a la douleur mais c'était beaucoup plus vif et beaucoup plus dense. Il dut se résoudre a prendre des cachets pour calmer ses douleurs, puis il s'allongeait a nouveau sur son canapé mais son corps le faisait toujours toujours souffrir, cette douleur lancinante et diffuse. Il se disait qu'il devait s'y habituer et que peut-être en fermant les yeux, il serait l'oublier.

**********************

Tom était bien sur au courant, sa mère l'avait avertis et cela ne faisait que l'inquiéter encore plus.Il le sentait bien la douleur de son frère, il la sentait aussi et il était impuissant. Il avait bien une idée en tête mais c'était périlleux et surtout son frère opposerait résistance, mais il n'avait pas le choix. Coraline le voyait aussi, même si son compagnon ne montrait rien. Il se montrait un père et un compagnon aimant et très attentif, elle ne pouvait pas rêver mieux. Elle l'épaulait du mieux qu'elle pouvait, et n'était pas tout a fait d'accord sur son idée, elle s'assoit a côté de lui, passant un bras autour de son épaule.

Coraline: je suis pas sur que c'est une bonne idée Tom
Tom: c'est la seul que j'ai eu et je vois pas d'autre solution
Coraline: tu es conscient qu'il te le pardonnera pas
Tom ( soupire)ça peut pas être pire que maintenant.... je pensait qu'en lui montrant Nolan cela le motiverait a nous voir plus
Coraline: ne lui en demande pas trop, c'est bien qu'il est fait ce geste envers toi..... laisse lui du temps
Tom: il va mal... j'ai jamais vus maman comme ça... je peux pas le laisser se détruire comme ça
Coraline: fais ce que tu penses devoir faire... mais il y aura des conséquences

Mais au moment ou il allait répondre a sa compagne, son téléphone lui indique un message et quelle ne fut pas sa surprise en voyant de qui il provenait. C'était plus qu'il ne pouvait pas espérer.
Coraline: Tom?
Tom: c'est ..... Bill
Coraline ( s'approche de lui): tu vois il revient vers toi ( le regarde) et il dit quoi
Mais elle vit la tête de Tom elle parût inquiète, il lui tend son téléphone et elle put lire un appel au secours des plus inquiétant.

" aide-moi Tom.... aide-moi.. j'ai tellement mal"

Tom avait déjà mit sa veste et s'apprêtait a partir, que son frère l'ai appeler au secours surtout contenus des évènements qui se sont passer mais il allait tout faire pour son frère. Il n'allait pas le laisser tomber.
Coraline: Tom tu vas vraiment faire ce que tu as en tête
Tom: c'est mieux pour lui ( près de la porte) et contenu du message qu'il vient de m'envoyer c'est la meilleur solution

***********************

Bill n'avait pas eut le choix, il n'avait pas réfléchis en envoyant ce message, il l'avait fait instinctivement. Tout les gestes qu'il faisait lui faisait mal, il avait besoin d'aide et Tom était le seul a pouvoir lui l'a fournir.
Tom avait rouler si vite dans les rues de Hambourg qu'il ne pensait pas qu'il aurait put y laisser la vie mais son frère passait avant sa propre existence. Il se dépêcha d'arriver devant la porte de son frère, il toqua mais toujours pas de réponses. Pas que cette fois-ci il ne veuille pas le voir, mais plutôt que il n'avait pas la force de lui répondre.

Tom: Bill je vais entrer

Ce qu'il fait sans attendre une quelconque réponse, il entra et contrairement a sa dernière visite les volets était ouvert surement qu'il n'avait plus la force de les fermer.
Tom: Bill je suis
Bill ( d'une voix a peine audible): Tom
Cette voix, la voix de son frère était a peine audible, mais il savait que cela provenait du canapé et il s'y précipite. Ce qu'il voyait lui faisait mal, comme si son coeur avait cesser de battre pendant une seconde.
Tom ( au bord des larmes): Bill...

Il était méconnaisable et son état s'était encore aggraver et il y avait de quoi avoir peur. Il s'était encore amaigrit, son teint était encore plus pâle, ses yeux était creuser. Il était recroquevillé sur lui même, une couverture poser sur lui mais tout lui était douloureux. Il avait du mal a parler, et avait juste assez d'énergie pour tenir la main de son frère.

Tom: tu peux pas rester comme ça, tu dois voir un médecin
Bill:non... personne peut rien
Mais son aîné ne pouvait pas le laisser dans cet état, cela était insoutenable, il prit alors son téléphone et composa le numéro d'une ambulance
Bill: qu'est-ce que tu fais
Tom ( toujours au téléphone): j'appelle une ambulance, tu dois aller a l'hôpital
Bill: tu as pas le droit de me faire ça ( pleure) je veux pas y aller
Tom: tu es pas en mesure de décider

Il avait raccrocher et avait fait venir l'ambulance, il savait bien qu'il ne pouvait pas forcer son frère mais il n'était plus en mesure de prendre cette décision, c'est donc lui, son jumeaux qui allait prendre cette décision en demandant une hospitalisation d'urgence. Il savait aussi que son frère allait le détester encore plus. Les yeux de son petit frère était suppliant.

Bill: me fait pas ça Tom, tu as pas le droit
Tom: c'est pour t'aider Bill
Le peu de force qu'il lui restait il la prend pour essayer de se redresser, c'était laborieux mais il y arriva,, la tête lui tournait.
Bill: si tu veux m'aider ( le fixe) tu dois la chercher pour moi
Tom: Bill..
Bill: si je t'ai demander de m'aider, c'est pas en me mettant a l'hôpital mais en la chercher, tu dois absolument la trouver pour moi

Mais a ce moment la, le médecin et l'ambulance arriva et le moins qu'on puisse dire c'est que Bill ne se laissait pas faire malgré son état de santé. Il ne voulait pas y aller, oui il avait appeler son frère a l'aide, mais uniquement dans le but de chercher sa compagne dont il voulait avoir des nouvelles. Il se sentait a nouveau trahit.

Bill: il m'emmèneront pas de force je te préviens
Tom: c'est moi qui est demander cette hospitalisation Bill, tu peux rien faire
Bill le regarda les yeux afféré ne pouvant pas croire que son frère pouvait lui faire cela, sa tête lui tournait a n'en plus finir mais il ne voulait pas en rester là.
Bill: comment tu peux me faire ça
Tom: c'est pour toi Bill, tu es entrain de te laisser mourir ( triste) je peux pas laisser faire
Bill: je veux juste savoir comment elle va ( pleure) pourquoi tu me fais ça

Les ambulanciers se rapproche de Bill et le lèvent, ils font doucement, voyant a quel point il était faible.
Bill: je t'ai juste demander de la chercher et toi tu....
Mais il s'éffondre victime a nouveau d'un malaise qui le fit perdre connaissance. Son corps avait lutter tant qu'il avait put, mais il n'avait plus de force. A force de privation et de détresse, son corps lui fit payer le prix fort. Tom s'approcha de Bill complétement inquiet mais se disant malgré tout qu'il avait prit la bonne décision.
Ambulancier: on va s'occuper de lui

Tom avait peur, il ne voulait pas le perdre, mais son frère allait-il seulement se battre? Coraline le rejoint a l'hôpital.
Tom: il m'en veux a mort
Coraline: c'était a prévoir Tom ( pose une main sur son épaule)
Tom: mais il allait si mal, pouvait pas le laisser comme ça ( pleure) tout ce qu'il voulait.. si il m'a fait venir c'est pour que je la cherche, il veut que je la retrouve
silence
Coraline: c'est ce que tu devrais faire Tom, retrouve là.... c'est peut-être le seul moyen que tu as de l'aider

Il le savait qu'elle avait raison, mais est-ce que lui aurait-il la force de la chercher? Et surtout de trouver les mots pour la convaincre de venir? Après tout pourquoi l'écouterait-elle, il était la cause de ses malheurs. Il avait peur......
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Prinzess Sélénia le Jeu 24 Mai - 23:28

pauvre bill Sad Sad
avatar
Prinzess Sélénia
An Deiner Seite
An Deiner Seite

Messages : 842
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 54
Localisation : dans un jacuzzi avec bill et lui embrassant le cou

http://www.PrinzessSelenia69.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Ven 1 Juin - 22:45

pas beaucoup de succés cette suite Sad
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Dim 3 Juin - 17:47

bill me fais trop de peine
vas y tom, cherche cynthia, bill en a besoins I love you

suite I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Mar 5 Juin - 22:28


Tom savait qu'il devait la retrouver, cela devenait une urgence vitale pour son frère. Comme si sa vie en dépendait. Bill l'avait fait venir juste pour qu'il la retrouve pour lui, car il se sentait trop faible pour le faire. Tout ce qu'il voulait c'était elle, et lui, son frère qu'il avait appeler au secours, alors qu'il ne croyait pas que cela serait possible un jour. et lui ce même frère lui a tirer dans le dos en le faisait emmener de force a l'hôpital, mais il n'avait pas le choix c'était une question de vie ou de mort.

Maintenant il devait réfléchir vite et bien. Est-ce qu'il devait vraiment le faire? au fond de son coeur la réponse était nette. Oui il devait la chercher. Mais par ou commencer? Ou était-elle? qu'allait-il lui dire? Accepterait-elle au moins de lui parler? Toutes ses questions qui lui trottait dans la tête. C'est lors d'un rendez-vous avec son psy qu'il put parler de ses craintes. ce dernier le mit face a ses responsabilité. Le mettant a nouveau en face du fait qu'il pourrait perdre son frère a nouveau, comme lors de l'accident.

Psy: dites moi pourquoi vous avez peur de la voir?
Tom: j'ai peur qu'elle ne veille pas me voir, ni même me parler.. après tout c'est de ma faute ce qui est arriver
Psy: Tom.. je vous ais déjà dit que tant que vous vous rendez coupable vous ne pourrez pas avancer
silence
Psy: vous attendiez en vain un signe de votre frère envers vous, il l'a fait.. le pardon est une chose qui prend du temps.. commencer a vous pardonner Tom
Tom: il voulait me voir pour que je la retrouve et moi je l'ai envoyer a l'hôpital
Psy: vous avez fait ce que vous deviez faire.. vous avez agis en frère
Tom: il m'en veut tellement
Psy: c'est normal... il n'est pas encore en mesure de réaliser tout ce qui se passe, votre frère traverse une période dur ou il n'est pas encore prêt..a lui aussi il lui faut du temps ( silence) vous savez que vous devez y aller
Tom: mais j'ai peur.. peur de me retrouver face a elle
Psy: la peur est normal Tom
Tom: de pas savoir quoi lui dire et qu'elle veuille pas m'entendre
Psy: faites comme vous faites quand vous êtes ici, ouvrez lui votre coeur et tout ira bien

Ses mots l'avait un peu rassurer, il savait ce qu'il avait a faire mais ne savait juste pas comment s'y prendre. Il décide de passer a l'hôpital pour avoir des nouvelles de son frère. Suite a son malaise qui avait conduit a son hospitalisation, il avait était pendant plusieurs jours dans le coma. Son corps avait attend ses limites et il en payait le prix fort. Il était allonger sur ce lit, comme si il était endormi, une perf l'alimentait, son corps essayait de se remettre, et tout le monde attendait que lui, reprenne conscience. Tout le monde attendait autour de lui, inquiet, il était si paisible a le voir ainsi, mais tous savait sa souffrance. Tom le veillait le plus, il ne le quittait pas, il voulait se montrer fort mais il souffrait terriblement. Pourtant, il avait quelque chose a faire, cela l'aiderait peut-être a arranger la situation avec Bill.

Tom: maman ( visiblement inquiet) tu me promet que tu fais attention a lui?
Sa mère le voyait au bord des larmes, devoir le laisser alors qu'il voulait juste rester auprès de son frère, juste attendre qu'il se réveille. Mais il devait y aller, c'était pour le bien de son frère. Mais sa mère le prend dans ses bras et essaye de le rassurer.
Simone: je te le promet
Tom: et si jamais...
Simone ( le coupe): dés qu'il se réveille je t'appel
Son fils lui sourit, mais elle le garda un moment dans ses bras pour essayer de le rassurer et lui dire que tout allait bien se passer.
______________________

Il avait trouver une solution pour essayer de savoir ou elle se trouvait, c'était d'aller voir sa soeur mais l'accueil risquait de ne pas être très chaleureux. Mais il avait pas le choix, chaque pas qui le ramenait vers l'appartement lui donnait des palpitations de coeur mais cela n'était rien en comparaison de la confrontation avec Cynthia....
C'est Kaïné qui ouvre la porte et il reste un peu surpris, c'est la dernière personne qu'il s'attendait a voir


Tom: je sais que tu t'attendais pas a me voir
Kaïné: ça c'est certain
Tom: je sais que toi et Floriane m'en voulait et je comprends mais ( silence) je dois parler a Floriane
Kaïné: c'est vraiment pas une bonne idée
Floriane avait une rancoeur et une colère envers Tom, le rendant responsable de ce qui était arriver et surtout du départ de sa soeur qui ne lui avait pas donner de nouvelle. Si jamais elle se trouvait en face de lui, cela risquait de faire des étincelles.
Tom: je dois absolument parler a sa soeur.

Il était encore plus surpris mais il n'ut pas le temps de lui répondre qu'il entendait la voix de Floriane de l'intérieur.
Floriane: c'est qui?
Kaïné: personne.. j'arrive
Il fermait un peu la porte et s'adressa a Tom avant qu'elle ne sorte
Kaïné: écoute je sais pas pourquoi tu veux la voir mais sache que Floriane ne sait pas ou elle est partie et qu'elle n'a pas de nouvelle


Un coup de froid pour tom, c'était son dernier espoir pour trouver Cynthia, Tom allait tenter le tout pour le tout, lui expliquant ce qui se passait avec Bill
Kaïné: je te comprends mais ce qui arrive c'est toi qui l'a voulu comme ça
Tom: je sais
Kaïné: maintenant tout ce que je peut te dire c'est qu'elle est retourner a Paris ou je sais pas, elle a pas donner de nouvelle
Tom: je te remercis ( commence a marcher dans le couloir)
Kaïné: essaye peut-être son ancien patron, il sera peut-être

Tom n'eut pas le temps de lui dire merci, que la porte s'ouvrit a la voler et s'en comprendre il se prit une baffe magistrale, quand Floriane était en colère cela faisait mal. Elle était folle de rage.
Floriane: qu'est-ce que tu fais là!!!!! ( mais il ne put en placer une) comment tu ose!!!! ( Kaïné dois la retenir) t'approches pas de ma soeur ou jte tue!!!
Tom n'eut pas le choix que de partir, il s'attendait a cette réaction après tout il l'avait bien mériter. Il avait maintenant une piste pour la retrouver: Paris.
Ses billets en poche, il fait une escale a l'hôpital ou l'état de son frère n'avait pas évoluer, il espérait que ce voyage a Paris seras bénéfique.

___________________________________

Le voila qu'il prend la direction de l'aéroport, dans peu de temps il sera a Paris, il avait réussis a trouver l'adresse où elle se trouvait. Il n'était pas aller voir son ancien patron comme Kaïné le lui avait conseillé mais plutôt chez ce photographe qui lui avait tout appris: son mentor. Quand Tom lui avait donner la raison de sa présence, il n'avait pas était surpris, bien au contraire. C'était Mr.Lanford qui l'avait envoyer a Paris, sur une demande présente de cette dernière, sans en communiquer l'adresse, sans aucune raison.
Tom avait du insister lourdement pour qu'il lui la communique, lui aussi en voulait a Tom, il n'avait jamais vu sa protégée en si mauvaise était, elle était méconnaisable. Il tenait beaucoup a elle, et il n'avait jamais eut d'enfant et elle était la fille qu'il n'avait jamais eu. Il était très protecteur. Il a fait preuve d'une grande sévérité envers Tom sur tout les évenement qu'elle avait endurer. Pourtant, iol lui confesse qu'après avoir parler avec elle, qu'elle n'avait aucune rancoeur envers lui, que ce qui c'était passer devait arriver, que c'était la vie qui le voulait comme ça, que en rien Tom n'était responsable. Sa grande bonté faisait parler son coeur.
Et qu'aussi, son amour pour Bill était toujours intact, lui même n'avait jamais vu deux personnes s'aimer autant. Ce qui fit pencher la balance c'est justement l'état de son frère qui le fit céder, et surtout lui promettre qu'il ferait tout pour la faire revenir. Et il comptait tout mettre en oeuvre pour y arriver. C'est avec cette bonne nouvelle qu'il embarque direction Paris.


" Ca y est l'avion vien de partir, je n'ai plus le choix maintenant, c'est a moi de jouer. j'ai tellement peur, si elle voulait pas me voir? si elle me laissait pas lui parler? C'est quelque chose qu'il faut envisager. Même si son mentor avait dit qu'elle m'en veut pas, ça veut pas dire qu'elle veut me voir. Pourtant il faut que je tente le tout pour le tout, c'est le seul moyen de sauver mon frère, il a pas l'envie d'aller mieux, il est inconscient a l'hôpital avec aucune envie de se battre. Je vais bientôt arriver, mon coeur bat a cent a l'heure, si jamais était moins con j'en serais pas là. J'espère qu'elle me pardonnera et qu'elle viendra le voir, elle est mon dernier espoir"

Il met sa ceinture, l'avion s'apprête a atterrir, ce moment qui se présentait, cette rencontre allait être crucial....
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Prinzess Sélénia le Mer 6 Juin - 0:44

Tom vas y fonce !! il faut que tu réussisses pour bill Very Happy
avatar
Prinzess Sélénia
An Deiner Seite
An Deiner Seite

Messages : 842
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 54
Localisation : dans un jacuzzi avec bill et lui embrassant le cou

http://www.PrinzessSelenia69.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  MonsoonBK le Mer 6 Juin - 10:04

C'est un acte couraeux de reconnaitre ses propres erreurs
et de vouloir essayer de réparer le mal causé.
Fonce Tom, à trop vouloir protèger ton frère tu l'as étouffé.
Rapporte lui son oxygene.

suite ma belle, stp I love you I love you I love you I love you I love you I love you I love you
avatar
MonsoonBK
Rette Mich
Rette Mich

Messages : 387
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 54
Localisation : In meinen Träumen, In seinen Armen..

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  GiiuLiia le Dim 10 Juin - 11:30

c'est bien que Tom ai décider d'aller à Paris pour la retrouver
j'espère qu'elle l'écoutera I love you

suite I love you I love you
avatar
GiiuLiia
1000 Meere
1000 Meere

Messages : 1303
Date d'inscription : 22/06/2011
Age : 27
Localisation : Dans les bras du beau baptiste Giabiconi ♥

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Miss BK le Sam 16 Juin - 22:15



Paris....



La jeune s"était encore plus isolée, vivant comme une véritable recluse. Cela faisait deux jours qu'elle n'avait pas mit le pied dehors. Elle aurait du aller travailler mais elle avait trouver un subterfuge pour ne pas y aller et son responsable l'avait crut. Elle avait prétexter être malade, ce qui n'était pas totalement faux en vérité, mais en cette seconde elle ne voulait pas sortir.
Son visage était pâle ses yeux cernés, bleutés. Le sommeil se faisait difficile, elle dormait peu et ses nuits étaient blanches. Le miroir lui renvoyait une image qu'elle ne supportait plus. Ses joues étaient creuser preuve qu'elle avait encore maigrit, comment pouvait-elle encore tenir debout dans cet état. Elle ne mangeait presque pas et restait enfermer, emmitouflée dans une couverture, elle ne quittait plus son canapé.
Ses pensées étaient toujours diriger vers la même personne. Il lui manquait a un point qu'a des moments elle avait l'impression de manquer d'air. L'amour de Bill coulait dans ses veines, elle ne cessait de penser a lui, a son amour. A leur rencontre, a tous ses merveilleux moments passer ensemble, elle voudrait tant revenir en arrière et les revivre dans ses bras. Revenir en arrière et tout faire pour éviter le drame qu'ils vivent tout les deux. Elle avait voulu l'appeler, juste pour entendre sa voix mais au moment de composer son numéro elle se dégonfla et cela finissait par une nouvelle crise de larmes. Elle aurait tant besoin de ses bras, tant besoin de lui, elle était si seul et se sentait si mal et aucune issue en perspective......
Mais elle était encore bien loin d'imaginer que bientôt quelqu'un allait peut-être lui donner ce coup de puce qu'elle espérait......


Tom était arriver a Paris. L'une des plus belle ville du monde. Tant de beauté et tant de mystère en même temps. Tant de choses a découvrir, tant de choses a apprendre sur cette ville qui a vu passer les plus grand. Il aimerait avoir le temps de visiter cette ville pour laquelle il avait toujours était en fascination. Il regarde son adresse. elle habitait Montmartre. Montmartre. Il en avait tant entendu parler de cet endroit, il avait déjà vu tant de photo mais s'y trouver était tout autre chose. C'était tout un symbole.
Il resta figer par la beauté et par cette impression de sérénité. Montmartre était le lieu par excellence des artistes. La place de Tertre en est la preuve vivante. Beaucoup de peintre avait poser leur chevaler pour capturer la beauté de ce lieu. C'est comme si le temps c'était figer pour eux, comme si exprimer leur art était plus fort que tout. Il s'était fait croquer son portrait par un dessinateur qui utilisait avec habilité le fusain. Le résultat en était bluffant. Il repartit avec le dessin après avoir un peu discuter avec cet artiste, l'accent français était une mélodie a ses oreilles.
Il est maintenant face a la Basilique du Sacré-Coeur , c'était impressionnant de beauté il resta là de longue minutes a l'admirer. Une vraie merveille. Là aussi sur les marches des chanteurs amateurs essayent de se faire connaître mais surtout partager leur goût pour la musique avec les gens. Il se sentait d'autant plus proche de ses personnes que lui même adorait la musique, c'était sa passion. A cette seconde il pensait a son frère avec qui il partageait cette passion. Il aurait tant aimer qu'il soit a ses côtés pour qu'il puisse vivre cela avec lui.
Et puis il pouvait constater que Montmartre était un endroit où les amoureux aimaient se retrouver, alors que lui était justement venu pour sauver un amour. Touts ses artistes qu'il voyait, exprimait leur art dans cet univers de bohème, sans aucune contrainte. juste vivre leur art en toute libèrté. Il les enviait, lui même était un artiste. Mais en bas de cette butte, il se sentait comme juger. Le Sacré-Coeur lui faisait face dans toute sa splendeur.


Il monta les 222 marches qui le séparait de la magnifique Basilique du Sacré-Coeur. Il savait que il n'était pas là pour cela, qu'il devait aller chez Cynthia mais il ne savait pas pourquoi. Il était comme attiré par cet imposant monument il devait y aller. Avant d'y entrer, il resta là quelques secondes, profitant de l'instant et du calme alentour. En y entrant il était immédiatement apaisé, comme si en venant ici un poids lui était enlever. C'était magnifique, aucun mot ne lui vint tant la splendeur était a son apogée. Il regarde tout autour de lui, c'était immense. Et tout autour de lui n'était que beauté, par les sculptures et les décors. Mais rien de tape a l'oeil tout dans la sobriété ce qui rendait l'atmosphère encore plus paisible. Il s'avance doucement dans le plus grand silence respectant ce lieu saint. Il se prit la peine d'allumer plusieurs cierges, un pour tout ceux qui l'ont quittaient et a qui il n'avait pas eu le temps de dire a quel point il les aimait. Et une autre pour son frère, qu'il se remette et surtout pour se racheter de toute ses erreurs. Il s'arrête ensuite et fît une prière. Tom n'avait jamais été un croyant converti ni quelqu'un de très spirituel mais ce trouver dans ce lieu était si symbolique. Il confiait ses peines en priant, espérant aussi Son pardon. Il se découvrait une part de lui qu'il n'avait jamais soupçonner et qui le changeait.....
_____________________________________________________________

Mais maintenant il devait se rendre chez Cynthia. Il regarda l'adresse et semblait un peu perdus, il ne se connaissait pas ici et pour combler le tout il n'avait pas le sens de l'orientation. Il décida de demander a un passant qui lui expliqua avec beaucoup de patience et de gentillesse, mais surtout avec un accent charment.
Il marche dans les rues de ce Paris pittoresque et doter d'un charme fou, jusqu'a arriver devant chez elle. C'était un petit immeuble avec beaucoup de cachet mais tout en simplicité. S'arrêtant quelques secondes se demandant si c'était la bonne chose a faire. Cela ne dura que quelques secondes, il ne devait plus réfléchir, juste agir!!!
Se retrouvant devant la porte il sonna, mais aucune réponse, revenait alors en tête la même scène mais quand il était chez son frère. Mais il continu, et toque encore et encore jusqu'a entendre une voix qu'il arrivait a peine a distinguer. C'était elle a coup sur, mais cette voix était a peine audible et il commença a se faire inquiet. Tout en toquant il s'adressa a elle.


Tom: Cynthia.. c'est Tom ( silence) je sais que tu as pas forcément envie de me voir mais s'il te plaît
Ce n'était pas qu'elle ne voulait pas le voir, c'est qu'elle ne voulait voir personne. Il insista.
Tom: si je suis venus c'est pour Bill ( silence) il ne va pas bien
A ce moment là, il entendit la clef tourner dans la serrure et s'ouvrir légèrement, il attendit quelques secondes, le moment qu'il avait tant craint était sur le point de se produire. Il respira un bon coup et entra.

Il entra la lumière illumina la pièce, c'était un charmant petit appartement décorer avec beaucoup de goût et de délicatesse. L'espace était très lumineux et très accueillant. Sa passion pour l'art et la photo se voyait dans la décoration, tout lui ressemblait beaucoup a elle. Il s'avançait et voyait une silhouette dans le canapé de son petit salon, il la voyait de dos. Et déjà des similitudes avec l'état de son frère le frappe. Il avait quelques frissons au moment de se rapprocher d'elle et de lui faire face.

Cynthia: comment tu as fais pour trouver... personne sait ou je suis
Le jeune homme resta un peu derrière elle et put constater que sa voix était faible et il put même constater qu'elle sanglotait
Tom: pas tout a fait personne....
Elle savait alors a qui il faisait allusion. Elle ne disait pas un mot.

Il y eut de longues minutes de silence, Tom se sentant mal ne savait pas quoi faire, mais surtout quoi dire. Mais il prenait sur lui et décide enfin de s'avancer et quand il la voit enfin en face de lui, c'était un choc. C'était exactement l'état ou se trouvait son frère. Comme si un miroir reflétait l'état de son frère dans les yeux de la jeune femme. il pensait son frère au plus mal mais il ne s'attendait surement pas a la trouver dans le même état. Elle ne le regardait pourtant pas.

Cynthia: tu aurais pas du venir Tom ( elle s'emmitoufle un peu plus dans sa couverture)
Tom: je sais que tu veux pas me voir mais
Cynthia: non je veux pas te voir
Il s'y attendait a cette réponse. Mais il ne devait pas oublier pourquoi il était là
Cynthia: tu ferais mieux de partir Tom
Tom: Cynthia je dois....
Cynthia ( cris): va-t-en

Et la pour la première fois, il la voit, c'est comme si il avait son frère en face de lui. Il avait mal au coeur en la voyant.La même mélancolie, la même tristesse. Elle pleurait et tremblait. Elle avait froid malgré la couverture qui l'a recouvrait. Il imaginait bien aussi que cette couverture servait a se cacher, a ne pas montrer a quel point elle aussi avait maigrie. Le même teint mal, les mêmes yeux creuser et inonder de larmes. Cette souffrance qui emmanait d'elle comme si plus rien n'avait d'importance. Elle n'avait plus le goût a rien et l'envie de rien, comme si vivre ne l'intéressait plus. Elle était dans le même état que son frère. Trop de similitudes, même dans leur souffrances il vivait les mêmes chose au même moment. C'était terrible de voir a quel point ils étaient encore fusionnel même a des centaines de kilomètres l'un de l'autre. Un photo de Bill était tout près d'elle et elle ne cessait pas de la regarder.

Tom: je dois absolument te parler
Cynthia: j'ai pas envie de te parler
Elle ne le regardait toujours pas, elle n'osait toujours pas le regarder, d'affronter son regard. Tom s'en sentait encore plus mal.
Tom: je suis désolé de tout ce que je t'ai fais endurer.... mais je suis vraiment désolé... je me'en veux tellement de t'avoir fait tant de mal
Oui cela lui faisait beaucoup de mal, et lui dire alors qu'elle se trouvait en face de lui, mais il voulait obtenir enfin son pardon
Tom: pardonne-moi je suis vraiment désolé
Cynthia: arrête Tom je t'en veux pas
Tom: alors pourquoi tu me laisses pas te parler.... pourquoi tu me regardes pas?
Cynthia: je peux pas te regarder.... ( crie) tu lui ressemble trop..j'ai l'impression de voir Bill en face de moi

Elle avait alors lever les yeux vers lui et enfin il la vit. Son visage était plein de larmes, ses yeux rougis et fatiguée et surtout elle était pâle a un point. Elle semblait si fragile comme si en la touchant on avait peur qu'elle se brise en mille morceaux. C'était donc pour cela qu'elle ne pouvait pas le regarder. Qu'elle ne voulait pas lui parler. Elle avait l'impression de voir Bill devant elle et cela lui était insupportable. Maintenant il comprenait mieux.
Cynthia: c'est insupportable pour moi de te voir.... On dirait que c'est lui
Tom s'approche alors et fait ce qu'il n'a jamais fais avant, il essaye de se rapprocher d'elle, et pose une main sur son épaule
Cynthia: et c'est ça qui est horrible
Tom: c'est justement pour ca que je suis là, il va vraiment mal
Cynthia: et c'est entièrement de ma faute.

Tom: non dit pas ça. C'est pour ça que je suis la. pour lui. il va mal, vraiment
Cynthia ( pleurant): et c'est entiérement de ma faute
Tom: non. je t'interdis de dire ça.... ce que vous avez vécut et ce qu'il y'a de pire pour un couple
Cynthia: mais je l'aime toujours autant
Cela il le savait bien, pour son frère c'était pareil. Il était tellement mal, qu'il en était arriver a l'hôpital.
Tom: et lui aussi crois moi. mais des fois cela ne suffit pas.

Il y eut un grand silence, il était inutile d'en dire plus, c'était assez difficile pour tout les deux.
Tom: je suis là. parce qu'il va vraiment mal et il y a que toi qui peux l'aider
Une larme coula sur la joue de la jeune, elle pouvait comprendre son état, c'est comme si elle comprenait sa souffrance. Tom lui raconta alors ce qui c'était passer. Son refus de voir quiconque. Celui de s'alimenter, son isolement. Sa fragilité, sa perte de poids. Sa colère. Il n'avait plus envie de rien. Sa fatigue. et son malaise qui l'a conduit a l'hôpital. Son état inconscient. Elle n'avait cesser de pleurer.
Cynthia: s'en ai a ce point...
Tom ( lui même au bord des larmes): hélas oui... tout ce qu'il voulait c'était d'avoir de tes nouvelles, savoir que tu allait bien

Elle ne pouvait pas lui répondre elle était toujours en larmes, la culpabilité la rongeait.
Tom: il m'avait demander de te chercher et tout ce que j'ai fais c'set le mettre a l'hôpital de force
Cynthia: tu as fais ce qu'il fallait pour lui Tom
Tom: il m'en veut tellement.. c'est horrible de voir dans ses yeux a quel point il me déteste... et ca fais mal
Cynthia: moi je t'en veux pas Tom... et tu verras il finira par te pardonner aussi
Tom essaya de sourire mais il avait si mal, être tant séparer de sa moitié lui faisait si mal, jamais leur relation n'en était a ce point. Il voulait le retrouver, le prendre dans ses bras.
Tom: il faut que tu vienne absolument je t'en pris

A ce moment là, une larme coula sur la joue du jeune homme, montrant toute sa peine et son désarrois.
Cynthia: je...
Tom: tu es mon dernier espoir...
Elle finit par accepter et Tom ne savait pas comment contenir sa joie, il lui fit un baiser sur son front.
Tom: je t'en serais éternellement reconnaissant
Mais avant de préparer ses affaires et de prendre la route, elle devait absolument se reposer.

*******************

Presque au moment a des centaines de kilomètres, une bonne nouvelle était entrain de se préparer. Des images revenait dans la tête de Bill, des images lui revenait. Des images de lui et de celle qu'elle aimait. Leur rencontre. Leur coup de foudre. Leur premier baiser, leur première nuit. Son visage lui revenait en tête, son sourire. Et c'set le son de sa voix dans sa tête lui disant "je t'aime" qui le fit brutalement ouvrir les yeux, en soupirant...

Bill ( soupire): Cynthia....
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: ( Fanfiction): In Your Shadow ( 2éme partie)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum