Fanfic: Quand le Feu rencontre la Glace ( titre provisoire)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fanfic: Quand le Feu rencontre la Glace ( titre provisoire)

Message  Miss BK le Dim 19 Avr - 19:14

Saby (sans pour autant le regarder) : Ecoute beau brun, ce n’est pas que tu me dérange mais là j’ai vraiment du boulot à faire donc ce serait sympa de me foutre la paix.
Tom : à ce que je sache c'est encore mon salon.
Saby: oui mais aussi celui de Cynthia.
Tom: et tu es qui au juste?
Saby: sa styliste....d'ailleurs
Elle se rapproche de lui et lui tire un peu la barbe.
Saby: la barbe aussi longue ça ne va pas du tout, fau pas cacher un visage pareil.
Tom ne sait plus trop quoi dire devant sa franchise mais sourit du compliment alors que Saby se tourne enfin vers Cynthia qui venait juste de descendre. Elle l’a prend dans ses bras de manière très enjouée et joyeuse.
Saby : coucou ma grande…. Tu es d’attaque parce que j’ai plein d’idée à te montrer….
Cynthia (sourit) j’ai hâte de voir….

Elle étalait quelques croquis sur la table, très sophistiqué et très travailler on reconnaissait bien son style. Tous plus beau les uns que les autres, déjà se posait la question duquel choisir. Par contre Saby voyait que Tom était toujours là et cela lui posait un problème, ce n’était pas avec lui qu’elle travaillait.
Saby : ce n’est pas ça mais tu es pas censé partir…
Tom (rit) : je me fais chasser de chez moi c’est le comble
Il n’avait pas l’habitude qu’on lui parle comme à, surtout que ce soit une femme, d’habitude c’est son frère qui était comme ça.
Cynthia : en fait il doit partir avec Bill, mais disant qu’il n’est pas encore prêt
Tom : il met toujours du temps à se préparer et on finit toujours en retard
Saby : peut-être que si tu en faisais autant (le regarde) peut-être que je pourrais te donner quelques conseils

Tom n’avait jamais vu quelqu’un, a part son frère, qui lui tenait tête ainsi, il devait bien avouer qu’elle avait un sacré caractère. Il aurait bien voulu lui répondre quelque chose mais Bill avait décidé de faire son apparition. Il se dirige vers Saby et lui fait la bise.
Bill : coucou Saby. Je vois que tu as fait connaissance avec mon frère
Saby (regarde Bill puis Tom) vous êtes sûr que vous êtes frères (d’un ton un peu sarcastique)
Bill : il y a comme une légère ressemblance (rit)
Saby les regarda, c’est vrai qu’ils se ressemblaient, mais leur style était totalement opposé. Bill faisait attention à son apparence, chaque détails étaient travailler. Ses cheveux nonchalamment en bataille et une barbe naissante lui donnait un look tout à fait tendance. Et que dire de ses vêtements, un pantalon simple noir, un léger pull blanc en V à manches longues en matière semi transparent. Il n’y avait pas à dire il savait quoi mettre pour se mettre en valeur et avait bon goût en matière de mode. Des lunettes de soleil et quelques bijoux agrémentait le tout.
Saby : j’adore vraiment ton style Bill

Le blond souriait et était vraiment content d’un tel compliment, surtout venant de la part d’une styliste. Mais elle ne pouvait pas en dire autant de son frère, elle le regardait brièvement et se disait qu’avec un petit effort elle pourrait faire quelque chose de bien. Cette énorme barbe lui gâchait complétement le visage de plus ses cheveux simplement attaché de plus avec une caquette sur la tête, et des lunettes noire lui donnait l’air d’un parfait bandit. Contrairement à son frère il n’en avait rien à faire de ce qu’il portait et cela se voyait. Un jean noir qui n’était vraiment pas adapté à sa morphologie, et que dire de ce t-shirt blanc délavé à col rond et d’une chemise à carreaux au ton brun. Elle trouvait cela totalement de mauvais goût. Elle se l’imaginerait bien avec un pantalon noir un peu plus près du corps mais pas moulant cela ne lui allait pas, un petit pull blanc en V et une veste en cuir noir, lâcher ses cheveux. Oui se style lui irait remarquablement bien, ce qui lui donnerait un air séducteur qu’il possédait déjà mais qu’il négligeait. Seul un détail la rebutait : c’était cette foutu barbe épaisse.
Saby : Tu vois Tom, la barbe de quelques jours c’est bien mieux, tu devrais prendre exemple sur ton frère
Tom : moi ça me plaît comme ça
Bill : ce n’est pas tout mais on doit y aller nous (s’approche de Cynthia) tu emmènes Pumba quand tu viens après (regarde son chien) j’ai comme l’impression qu’il veut rester avec toi
Avant de s’en aller il ne manque pas d’embrasser à plusieurs reprises sa petite-amie qui lui manquait déjà alors qu’il n’était pas encore partie….

Saby : tu imagines bien à quel point j’ai était heureuse de savoir que allait patiner sur le thème des « noces funèbres »
Cynthia : oui je m’en doute
La jeune styliste avait les yeux qui brillaient, elle était une fan inconditionnelle de Tim Burton, elle avait dû presque du sauter sur place en l’apprenant, elle était intarissable sur le sujet. Elle lui montre quelques ébauches…..
Saby : bon ce n’est absolument pas aboutis (ferme son calepin) mais je te ferais quelque chose d’extraordinaire et complétement dans son univers
Cynthia : ca je te fais confiance
Saby : et l’autre chanson c’est quelque chose très rock je crois…
Cynthia : oui la reprise « the 5th » de David Garett.
Saby : oui très rock.
Elle posa sur la table plusieurs croquis et elle avait une idée bien précise. Un short en cuir noir et une veste blazer noir entrecroiser façon corset-bustier ou des autres versions veste entrecroiser lacet.
Cynthia : waouhh j’adore…
Saby : j’ai encore quelque petits détails à ajouter mais en gros ce sera quelque chose dans ce style. Ce sera à toi de choisir
Cynthia : ça ne va pas être simple

Saby : par contre je te verrais bien avec une nouvelle coupe de cheveux et surtout une nouvelle couleur
Cynthia : tu penses à quoi….
Saby (l’a regarde) : juste quelques centimètres mais surtout un roux flamboyant couleur feu
Cynthia (rit) : j’ai toujours voulu être rousse
C’est alors que Pumba vient réclamer des caresses et surtout s’assoit regardant Cynthia voulant lui faire comprendre quelque chose.
Saby : je crois qu’il a faim
Cynthia : nan (rit) il a juste envie de retourner voir son maître (caresse le chien) oui on va y aller mon grand (pumba aboye) tu veux venir avec Saby ?
Saby : ca dépend ou tu vas ?
Cynthia : au studio d’enregistrement, ils travaillent sur leur album
Saby : je ne veux pas déranger s’ils travaillent…..
Cynthia : mais non ils diront rien
Saby : et toi pas de patinoire aujourd’hui ?
Cynthia : c’est mon jour off…..

Installer dans la voiture qui les emmène vers le studio, Saby ne peut s’empêcher de poser des questions.
Saby : il a toujours un style aussi horrible…..
Cynthia (rit) : en ce moment oui mais ce n’est pas toujours le cas
Saby : mon dieu si tu savais comme ça me rend malade de rien pouvoir faire pour son look, je suis sûr que je pourrais en faire quelque chose de bien
Cynthia : tu sais c’est quelqu’un de bien sous ses air…
Saby : ah ben je ne sais pas je le connais pas…….

Arriver au studio Pumba courra vers son maître, il était tout fou et tournait sur lui-même. Bill se baissa et le gratifia de bisous et de caresses.
Bill : on dirait que je t’ai manqué à toi
Tom viens le rejoindre voyant que cynthia n’était pas seule, et se retient de dire quelque chose en voyant qui était avec elle. Bill embrasse passionnément sa compagne avant de lui prendre la main...
Bill : bon nous on s’en va
Cynthia (surprise) : hein…quoi….
Bill : oui c’est une surprise
Cynthia : oui mais dis-moi au moins ou on va….
Bill (l’embrasse) : sinon ce serai plus une surprise… (regarde Tom) tu t’occupes de Pumba
Tom : t’inquiète…

Bill entraîne sa petite amie et ils s’en vont laissant Tom en compagnie de Saby.
Tom :me dis pas me dire que tu vas me tenir compagnie
Saby :…..
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfic: Quand le Feu rencontre la Glace ( titre provisoire)

Message  Miss BK le Mer 6 Mai - 20:25

Bill entraîne sa petite amie et ils s’en vont laissant Tom en compagnie de Saby.
Tom : me dis pas me dire que tu vas me tenir compagnie
Saby : c’est dans ma nature d’embêter les gens
Il secoua un peu la tête tout en ricanant tout en se dirigeant vers sa table de mixage.
Tom : dis-moi tu es toujours comme ça ?
Saby (sarcastique) : comme quoi ? Aussi gentille ? Drôle? Intelligente? Super sexy?
Tom (sourit) : nan j’aurais plus dis agaçante et impertinente
Saby : ça c’est un compliment voyons
D’habitude c’était lui qui était comme ça, jamais il n’avait trouvé d’équivalent qui lui tenait tête, surtout pas une jeune femme
Tom : reste pas debout je n’ai pas envie d’une plante qui prend racine dans mon studio
Saby : même une plante verte aurait plus de style que toi

Tom plissa un peu les yeux mais ne dit rien, secouant à peine la tête. Il n’avait vraiment pas l’habitude d’avoir en face de lui quelqu’un avec autant de répartie que lui-même si il devait avouer qu’elle avait un certain charme. Il ne réplique pas et tourne les talons vers sa table de travail, laissant la jeune femme planter là sans l’inviter à s’en aller mais sans l’inviter non plus à s’asseoir. Il se contenta de mettre son casque sur ses oreilles écoutant quelque chose. Il fit volontairement semblant de ne pas l’entendre s’érailler bruyamment la gorge pour lui signifier sa présence, lui faire comprendre qu’elle était encore là. Il s’en amusait un peu alors que très concentré et sans la regarder…..
Tom : Je te laisse le choix…t’installer dans cette piteuse chaise ou alors que le panier du chien serait peut-être plus confortable.
Saby (ironiquement) : c’est trop de gentillesse venant de toi

Il ne dit rien, se concentrant sur ce qu’il devait faire. Il essayait de finir une chanson dont Bill avait fini de poser sa voix et il voulait absolument tenter de la finir. Il était vraiment concentré et appuyait sur beaucoup de boutons en même temps, faisant quelques mouvements avec sa tête, tapant légèrement ses doigts sur la table. Saby pouvait voir à quel point il était dans son monde et a quel point il pouvait être passionné, il était visiblement dans son élément. Voyant de légers rictus s’afficher sur son visage quand après avoir essayé plusieurs choses il obtenait satisfaction. Elle l’observa de longues, longues minutes alors qu’il semblait oublier tout ce qu’il se trouvait autour de lui jusqu’à en oublier le temps. Il y avait toute sorte de matériaux autour de lui dont elle ne savait même pas l’utilité. Quand tout à coup après un long moment sans y attendre elle sursauta quand elle entendit résonnait de la musique, genre électro dans la pièce et elle devait bien avouer que c’était vraiment pas mal et entraînant. Tom riait de l’avoir effrayer mais ne disait rien même si il cherchait un avis extérieur.

Saby : j’aime bien le son et la voix de Bill j’adore
Alors montait un bouton ce qui rendait la voix de son frère ce qui la rendait très aigu, un autre qui ‘a rendait très grave et un autre qui l’a déformait totalement avant de l’a rendre à la normal.
Tom : ce n’est pas encore fini, tout n’est pas comme je le veux
Elle remarquait son côté perfectionniste qui ne sautais pas aux yeux quand on faisait juste attention à son apparence désastreuse.
Saby : j’aime bien la mélodie est sympa est entraînante, elle a un titre cette chanson ?
Tom : « Louder than Love »
Saby : c’est vraiment sympa, c’est du bon son et du bon travail bravo au groupe pour ce travail
Tom (rit) : normal c’est moi qui fais tout, je SUIS le groupe à moi tout seul
Saby : si tu pouvais être aussi douée pour te fagoter autrement ça irait
Tom : chacun son domaine madame la « rabat-joie »
Saby : c’est certain que la mode ce n’est pas ton domaine, je plains vraiment ton miroir quand il croise l’horreur du reflet de tes fringues hideuse
Tom (rit) : tu l’as cherché loin celle-là…….
Avant de se reconcentrer sur ce qu’il était en train de faire……

Cynthia elle se demandait bien quelle était cette fameuse surprise que Bill lui réservait, ils roulaient maintenant en voiture depuis plusieurs minutes.
Cynthia : on est bientôt arrivé ?
Bill (rit) : tu n’es pas patiente dis donc… et n’essaye pas de tricher
Pour rajouter un peu de piment dans la surprise, en sortant du studio il avait bandé les yeux de sa compagne avec un foulard, mais n’avait pas céder devant le harcèlement de questions qu’elle lui avait posé.
Cynthia : Bill je suis pas patiente
Bill : t’inquiété pas je le sais
Après un silence qui lui faisait comprendre qu’elle le boudait un peu, ils finissent par arriver. Bill l’aide à descendre de voiture et devine bien l’impatience de sa petite-amie, et après une dernière supplication il lui ôta le bandeau des yeux. La jeune femme est un peu surprise de se trouver ici.
Cynthia : tout ce cinéma pour m’emmener ici ?
Bill (semblant d’être déçue) : surtout gâche ta joie d’être là
Cynthia (lui donne un coup sur le bras) : mais non… mais tu n’avais pas besoin de me bander les yeux pour ça
Bill : ben si je l’ai fait c’est que j’ai une raison
Cynthia : et quoi…..
Bill : tu verras (l’embrasse)

Il prend alors sa main la serrant fort contre la sienne et se mettent à marcher dans le parc. Bill aimait y venir, il trouvait cet endroit magnifique, il venait se promener ici avec Pumba et découvrait à chaque fois il découvrait cet endroit sous une autre facette, il avait beau venir tellement de fois il n’en était jamais lasser. Ils marchent mains dans les mains comme les amoureux qu’ils croisaient, rien ne pouvaient contrarier ce bonheur naissant. Puis Bill s’arrêta et passa ses bras autour de la taille de sa compagne, l’enlaçant tendrement. Profitant d’accord de son cou, laissant ses lèvres se balader sur sa peau douce et sucré.
Bill : tu te souviens de la dernière fois qu’on est venue ici ?
Cynthia : oui c’était pour un pique-nique et tu m’avais fait découvrir cet endroit
Le jeune homme se souvenait de ce moment, lui était déjà fou d’elle et avait eu du mal à cacher ses sentiments mais s’était montrer patient envers elle, ne voulant pas la presser. Et puis les étincelles dans ses yeux quand elle avait découvert cette vue sur Los Angeles, il revoyait encore cet instant dans sa tête.
Bill : juste à cet endroit où l’on se trouve à cet instant même
Cynthia : et il y a une raison en particulier ?
Bill : oui…..

Bill s’assoit alors sur l’herbe, invitant sa compagne à s’installer entre ses genoux. Il sort alors une toute petite boîte de sa poche et la lui dépose dans la main.
Bill : c’est ma surprise ca
Cynthia : c’est quoi ?
Bill (rit) : ben ouvre ma puce…..
Elle était perplexe se demandant bien ce que cette petite boîte mais ou ouvrant elle ne comprenant pas pourquoi Bill lui avait offert une clé, qui n’était pas n’importe quelle clé mais celle de chez lui.
Cynthia : une clé ?
Bill : oui…. Au début tu te souviens que tu devais rester que quelques jours chez moi, de manière temporaire….
Cynthia : oui……
Bill : et si je t’offre cette clé c’est pour que tu emménage avec moi de façon définitive (la regarde) et je n’accepterai pas de refus
Elle sourit en tenant cette clef dans ses mains qui avait, cela avait beaucoup d’importance et signifiait beaucoup, jamais elle n’avait eu de petit ami mais elle tenait énormément a lui. Elle se tourne vers lui et se met dans ses bras.
Cynthia : bien sûr que oui que je veux.

La jeune femme se laissait de plus en plus à l’aise dans cette relation, et sans s’en rendre compte elle prit le visage de Bill entre ses mains et l’embrasse tendrement. Le jeune homme est un peu surpris mais appréciât et ne se gêne pas pour y répondre, puis elle se met soudainement à rire.
Bill : quoi…..
Cynthia : on a laissé ton frère et Saby tout seul……
Bill : et…..
Cynthia : oui ben je ne sais pas si tu as remarqué ce n’est pas la super entente entre eux.
Bill : t’inquiète pas Tom sais ce tenir (rit) ou pas

Les amoureux profitent de ce moment, en se promenant, en s’enlaçant et s’embrassant sans retenue. Mais seulement ils étaient loin d’imaginer qu’on était en train de les épier et de prendre des photos à leurs insu….
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfic: Quand le Feu rencontre la Glace ( titre provisoire)

Message  Saby le Mer 6 Mai - 21:02

hahahaha
la relation amour/haine Saby et Tom me tue de rire

un petit moment romantique pour les amoureux, c'est chou mais...je sens qu'ils vont encore avoir des problèmes avec la presse....


une suiiite ma puce je t'aime fort
avatar
Saby
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 1222
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi avec mes deux merveilles dans les bras.

http://furimmerjetzt.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfic: Quand le Feu rencontre la Glace ( titre provisoire)

Message  Miss BK le Dim 12 Juin - 18:09





Le lendemain, Tom descendis après avoir passé une bonne nuit de sommeil, quoique courte, machinalement il alla se faire un café sans se rendre compte qu’il y a avait du monde dans sa cuisine, quand une voix qu’il connaissait et qu’il n’avait pas envie d’entendre de si bonne heure, le fit presque sursauter.
Saby : on ne dit plus bonjour
Tom : oh non pas de si bonne heure, c’est ça je dois encore dormir, je dois rêver
Saby : et malpoli en plus…
Tom : c’est carrément le cauchemar
Saby : ne me traite pas de cauchemar ça voudrait dire que je hante tes nuits et c’est me donner beaucoup trop d’importance.
Tom se servit un café un peu exaspéré de la voir dès le matin chez lui, alors que la veille elle s’était déjà éterniser au studio, comme si elle faisait exprès de ne pas vouloir partir, mais ne se gêne cependant pas de lui le dire.
Tom : Tu n’as donc pas de chez toi ? ( Saby lève le sourcil sans le regarder) tu es tout le temps chez moi
Saby (sans le regarder) : ce n’est pas que chez toi, mais chez Cyn aussi
Tom : et tu crois ça te donne un privilège ?
Alors que Saby s’apprêtait à lui répondre cynthia ne put s’empêcher de rire de les voir se chamailler ainsi.
Cyn : vous voulez pas arrêter deux secondes
Saby : et toi ne bouge pas ou sinon…..
Cyn : aie….
C’était trop tard Cynthia avait bougé et sans le faire exprès Saby l’avait piqué.
Tom : si tu commences à maltraiter ta cliente tu ne vas pas aller loin
Saby (le regarde) : c’est plutôt toi que je devrais maltraiter avec des aiguilles
Tom (se regarde) : pourquoi je ne suis pas trop mal (Saby continu de lever un sourcil) j’ai fait des efforts
Saby : oui pour postuler comme épouvantail dans un champ pour Halloween tu serais parfait, et encore pas sur
Tom (l’a regarde) : et toi parfaite pour un déguisement de carnaval

Bill (de l’escalier) : vous êtes drôle vous savez
Il avait mis du temps à se préparer, il descendit et alla embrasser sa compagne et saluer Saby, cette dernière le toisa de haut en bas et pour la première fois ses yeux fut exorbités
Saby : Bill Kaulitz !!!!!!!!!
Ce dernier ne savait pas pourquoi mais cela n’augurait rien de bon, alors que Tom se mit à ricané derrière sa tasse de café
Bill : oui c’est moi
Saby : tu sais à quel point j’adore le soin que tu mets à ton look (bill sourit) mais là (le regarde a nouveau) mais là tu ressembles juste à un vieux papi avec cet affreux pantalon brun.
A cette remarque Tom manqua de s’étouffer en buvant son café, personne n’avait jamais fait de telle remarque a son frère, même si des fois il n’en pensa pas moins. Bill fusilla son frère du regard.
Bill : mais moi je l’aime bien
Saby : C’est une faute de goût horrible Bill
Bill ne répondait pas, il l’aimait son pantalon brun taille haute qu’il avait accordé avec soin avec une chemise noire et son chapeau noir également. Il embrassa sa compagne puis se dirige vers la porte sans regarder personne.
Bill : Tom je t’attends dehors
Visiblement la jeune styliste venait de le vexer.

Saby avait passé beaucoup d’heures à travailler sur les costumes, elle ne comptait plus les heures mais le résultat était vraiment à la hauteur de ses attentes. Il fallait dire que le challenge était à la hauteur : créer un costume sur la base d’Emily des « Noces funèbres » sur une chanson de « L’étrange Noël de Monsieur Jack ». C’était assez osez mais elle aimait les défis et surtout que demander de plus pour cette fan inconditionnelle de Tim Burton. Et le deuxième était aussi un défi un costume de scène un peu plus rock et vu qu’elle avait carte blanche, et elle ose la veste-corset sur un short en cuir, cela peut se faire pour les galas mais pas pour les compétitions donc c’était certes osez mais elle savait que cynthia n’aimait pas les choses ordinaires. Elle finit les essayages et elle est très satisfaite.

Saby : c’est moi ou ton copain est un peu susceptible
Cyn : c’est juste que tu la froisser lui et la mode c’est une grande histoire
Saby : ah ben là…. J’y peux rien on aurait dit un papy
Cyn (rit) : c’est votre problème ca pas le mieux

Les deux jeunes femmes ne purent s’empêcher de rires, C’est vrai Bill était un peu susceptible et pouvait prendre mal certaine chose mais il était adorable.
Cyn : je pars déjà bientôt ça va être long de pas le voir
Saby  (se moque) : oh ton chéri te manque déjà, c’est surtout les nuits sans lui qui vont te manquer
Cyn (rougis) : hein mais nan je ne vois pas de quoi tu parles.
Saby : il ne peut pas venir avec toi ?
Cyn (souffle) : nan ils sont en plein sur leur album et puis une chaîne allemande va faire un reportage sur eux donc nan il ne peut pas
Saby : j’avoue pas simple votre relation
Cyn : tu parles on se voit déjà pas maintenant…. Alors imagine quand je vais partir fin bref évitons de penser à ça
Saby : allez go je t’embarque à la patinoire moi, tu as un entraînement


Bill et Tom devaient aller en studio ils s’arrêtent en chemin pour acheter de quoi tenir la journée, Bill n’avait toujours pas digérer qu’on critique sa manière de s’habiller.
Bill : j’ai rien d’un vieux papy moi pffff
Tom : si si il te manque plus que la canne et le déambulateur (rit)
Bill (encore vexer) : oh toi tu peux te taire tu es pareil qu’elle !!!!!
Tom semblait totalement offenser qu’il puisse la comparer à elle, il n’avait rien de commun avec cette fille.
Tom : c’est l’une des pires insultes que tu pouvais me faire
Bill : c’est la réalité vous êtes pareil tous les deux aussi fourbe, sarcastique et chiant
Tom : n’importe quoi je ne suis pas comme ça moi
Ils marchaient dans la rue pour regagner leur voiture que Bill s’arrête tout à coup avec une sensation étrange, il se retourne presque immédiatement.
Tom : qu’est-ce que tu as ?
Bill (regardant autour de lui) : j’ai cette sensation étrange que quelqu’un me suit depuis quelques jours
Tom (voit son frère inquiet) : y’a personne Bill
Bill : cette sensation bizarre d’être observé….
Tom : arrête de te faire des films arrière papy (rit)
Bill (se retourne vers lui) : ne recommence pas !!!!!

Le groupe travaillait beaucoup également. Bill avait de nouveaux textes et tous étaient vraiment enthousiastes en entendant les paroles Tom avaient déjà des idées et se mettaient aux manettes pour voir si ses idées étaient réalisables. Ils faisaient aussi partager leur trouvailles a Georg et Gustav qui se trouvaient en Allemagne, via leur Skype et proposaient eux aussi leur idées et cela pouvaient des heures et des heures jusqu’à sortir du studio au petit matin. C’est un rythme très difficile et il était vraiment fatigué. Dans quelques jours sa compagne allait partir pour ses qualifications puis enchaîner avec d’autre compétitions, ce qui voulait dire plusieurs semaines sans la voir. Il aurait bien aimé aller avec elle ou du moins la rejoindre quelques jours, mais il avait des obligations à respecter. Un journaliste venant d’Allemagne allait venir faire un reportage sur eux, sur leur vie privée, sur leur vie à Los Angeles. Des interviews avec la presse américaine qui commençait à s’intéresser à eux. De plus ils devaient travailler sur le design de l’album, de parler tournée, il allait être occuper et n’aura certainement plus une minute à lui. Il ne le l’a voyait déjà beaucoup c’est a peine si il se croisait dans la journée pour passer 5 minutes ensemble, et il le vivait très mal alors qu’ils vivaient sous le même toit, s’imaginer encore loin d’elle pendant des semaines il ne savait pas comment il allait le supporter.

Pour elle aussi la situation était difficile, elle ressentait les mêmes choses que Bill, et cela devenait de plus en plus invivable, d'autant plus qu'elle aimait tellement. C’était une pression supplémentaire sans compter la pression professionnelle. Elle s’entraînait beaucoup, tous les jours sans exceptions des heures et des heures. Elle devait s’imposer une hygiène de vie assez stricte, coucher tôt et lever tôt, une alimentation saine. Mais les derniers elle mangeais presque tout le temps toute seule, elle savait que Bill travaillait beaucoup sur leur album mais il ne faisait que se croiser. Ils ne dormaient presque plus ensemble, elle devait dormir dans ce grand lit froid, le seul moyen qu’elle avait trouvé pour s’endormir s’était de sentir l’odeur sur son cousin. Il arrivait même que lorsqu’elle se levait il n’était pas encore rentré, il passait des nuits blanches en studio à travailler et quand elle rentrait le soir il était déjà reparti. C’était rare les moments qu’ils passaient tous les deux. Tous les deux étaient stressés par les évènement qui s’en viennent


Il ne restait plus que deux jours avant son départ, Bill s’était organiser en fonction. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas pu passer la nuit auprès d’elle, cette agréable sensation de la serrer tout contre lui, de sentir son corps mêler au sien, de la douceur de sa peau, de sentir son odeur enivrer ses narines. Cela lui avait manquer mais il l’aimait, il en était certain. Il s’était arranger pour passer ses deux jours avec elle, aujourd’hui il l’accompagnait pour ce qui allait être son dernier entraînement avant son départ. Il souriait légèrement en pensant qu’il ne pouvait pas exister quelqu’un d’aussi stresser que lui pouvait l’être et finalement si, elle était pareil que lui. Ils avaient partagé un petit-déjeuner en amoureux avant de se rendre à la patinoire.

Il avait oublié à quel point il aimait la voir patiner, lui son art c’était la musique et elle la glace. Lui qui avait du mal à tenir debout et elle on entendait à peine l’effleurement des lames sur la glace. C’était impressionnant et captivant il ne pouvait cesser de la regarder. En la voyant patiner sur les thèmes choisis il se disait que cela lui correspondait totalement et il était persuadé qu’elle allait gagner, mais ça il n’était pas super objectif, il l’aimait. Ils passèrent de longues heures à la patinoire avant que son entraîneur ne la mette presque dehors de la patinoire tellement elle voulait perfectionner des détails qui n’avait pas besoin de l’être. Bill avait l’impression de se voir à ce moment-là, ils partageaient le même entêtement et le même perfectionnisme.

Après s’être un peu balader ils rentrent chez eux en fin de d’après-midi, à leur arriver ils peuvent constater que Saby était là en train de boire un café.
Cyn : euh…. J’ai oublié un rendez-vous ?
Saby : nan j’avais juste envie de te voir et vus qu’on ne m’a pas invité à entrer je me suis inviter toute seule à entrer
Tom : je n’ai pas l’habitude de laisser entrer les courant d’air
Saby : et me suis permis de me faire un café vu que y’a certaine personne qui manque de courtoisie
Tom : peut-être que je te l’aurais empoisonné
Saby : à moins que je l’ai fait avant
Bill et Cynthia ne purent s’empêcher de rire, quand Bill remarqua du courrier sur la table et vit que sa compagne en avait aussi.
Bill : tu as du courrier
Elle fut un peu surprise mais ouvrit la lettre en question, l’observa deux secondes avant de la refermer, Bill l’a regarda surpris.
Cyn : c’est la lettre d’un fan, j’en reçoit plein comme ça tu sais
Mais Bill un peu curieux prit la lettre, c’était écrit sur du papier parfumer, plein de cœur dessus, c’était un grand fan……..



« Cynthia,

Tu es ma muse, mon idole, je ne me lasse pas de te regarder, de t'observer. Je t'aime, je suis à toi pour toujours, il n'y a que toi dans mon cœur, je voudrais t'avoir juste pour moi. »



Bill : à ben ça c’est un sacré fan dis donc
Cyn : oui j’en reçoit plein des comme ça
Bill : avec plein de petit cœur ( rit)
Cyn : arrête de te moquer de moi  
Ils se chamaillent un peu sous les yeux de Saby et Tom qui en rajoutait d’avantage ce qui donnait un moment de franche rigolade.
Bill : bon ce n’est pas que je ne vous aime pas, mais inutiles de nous attendre ce soir on a d’autre projets
Tom : que pour ce soir…..
Bill : en fait pour être précis on sera surement occupé jusqu’à demain qu’elle part
Cyn (devenait légèrement rouge) : bon moi je vais monter prendre ma douche
Bill l’attrape par la taille et l’embrasse amoureusement, il ne voulait pas perdre une seconde du temps qu’il restait avec sa bien-aimée.
Bill : surtout tu m’attends je me dépêche.

Alors qu’elle venait juste de monter Tom se retourne vers lui d’un air amusé.
Tom : Bill tu me déçois tu devrais innover un peu que de toujours lui faire l’amour sous la douche
Bill : à ben écoute elle adore, j’adore et c’est génial sous la douche
Tom : je te vois pas rester sous la douche toute la nuit ah oui vous avez encore le lit mais c’est banal quand même
Bill : qui te dis que je n’ai pas d’autre chose de prévus
Tom : j’en doute c’est tout, tu n’es pas aussi imaginatif que moi
Bill (rit) : tu veux que je te dise mes idées
Tom : je suis curieux d’entendre ça tient ça va être drôle
Bill : on va commencer doucement par une petite douche elle adore ça et moi aussi d’ailleurs (il sourit) puis un petit tour dans le lit…
Tom (le coupe) : encore trop classique
Bill : puis on va essayer en lui bandant les yeux… en la plaquant contre le mur….. En la retournant… j’ai envie d’essayer en étant un peu moins sage que d’habitude, un peu plus sauvage (le regard coquin) je vais lui attacher les mains et on va essayer…. (Le regard très pervers) puis je vais la laisser faire ce qu’elle veut de moi, lui apprendre de nouvelle chose….
Tom semblait choquer d’entendre parler son frère de cette façon, jamais il ne pensait ça de lui.
Bill : puis j’ai commandé quelques trucs que je veux qu’on essaye alors avec tout ce que j’ai prévus on en a facilement pour toute la nuit
Saby (rit) : mon dieu Bill tu vas tellement l’a pervertir
Bill (regard coquin) : je suis sûre qu’elle va aimer t’inquiète, suis certain qu’elle va en redemander
Saby et le jeune homme rigolaient mais Tom moins il ne pensait pas que son frère était comme ça et surtout de le voir parler comme ça.
Tom : et qu’est-ce que tu as commandé ?
Bill : des joujoux qu’on peut seulement tester tous les deux. C’est pour ça ne nous attendait pas ce soir.
Il avait entendu sa compagne l’appeler de l’étage.
Bill : j’arrive ma chérie.

Une fois partie Saby ne put s’empêcher de rire en voyant la tête de Tom, elle le fixa longuement.
Saby : ça te dérange tellement que ton frère a une vie sexuelle
Tom (lève le sourcil) : je ne vais pas parler de la vie sexuelle de mon frère avec toi
Saby : et pourquoi pas ? Il n’y a rien de plus naturel (avec un air coquin) il y a rien à se faire un peu de bien (le voyant mal à l’aise) et puis il a raison d’en profiter elle part demain
Tom : je lui n’ai pas demander de me détailler comment qu’il va lui faire l’amour non plus
Saby : à mon avis avec ce qu’il a prévus tu vas assez les entendre

Visiblement mal à l’aise et ne voulant pas continuer la conversation il se lève pour inciter la jeune femme a s’en aller
Saby : si c’est pour me faire partir ça ne marchera pas
Tom (souffle) : et tu le fais exprès
Saby : nan je vais d’abord finir mon café avant de partir, mais t’inquiète pas je connais le chemin
Tom : encore heureux c’est pas moi qui vais te raccompagner
Saby : je sais vu que tu m’as déjà laissé dehors quand je suis arrivée
Le jeune homme ne répondit même pas et s’en alla vers le salon où il venait d’allumer la télé.
Saby : sans compter le manque de politesse, pfff… les gens de nos jours
Tom (au loin) : merci du compliment.
La jeune femme finie son café et se dirige vers la porte pour s’en aller en ouvrant la porte elle s’adresse une dernière fois à lui.
Saby : j’espère qu’ils feront beaucoup de bruit cette nuit
Elle s’en va laissant je jeune homme marmonner devant sa télé.
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fanfic: Quand le Feu rencontre la Glace ( titre provisoire)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum