[O.S] Trying Not To Love You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[O.S] Trying Not To Love You

Message  Saby le Dim 13 Mar - 22:02








https://www.youtube.com/watch?v=-qcZ9M-QoOc

Elle cria et son téléphone portable vola à travers la chambre avant de venir éclater en morceaux sur le mur. Elle figea en regardant les morceaux tomber sur le plancher de bois avant d'éclater en sanglots amer. Elle tomba à genoux, ses cheveux violet profond tombant sur ses mains cachant maintenant son visage aux traits fins. Elle était pathétique, elle le savait, elle s'était accrocher à....à quoi au juste, il n'y avait jamais eu quoique ce soit à quoi se raccrocher dans cette histoire. Elle avait été séduite par des mots vides et des caresses sans sentiments sincère. Elle resta prostré sur le sol de sa chambre un bon moment avant d'entendre des coups  la porte, elle leva lentement la tête, les coup cessèrent. Qui cela pouvait-il bien être? Certainement pas ce con après l'avoir plaqué aussi facilement par texto. N'entendant plus rien, elle haussa les épaules et se redressa lentement, essuyant du mieux qu'elle le pouvait son visage inondés de larmes. Elle quitta sa chambre et traversa les quelques mètres la menant à la salle de bain, elle n'osa pas trop regardé son reflet et se dirigea plutôt vers l'armoire, cherchant de quoi se laver le visage. Soudain elle crut entendre du bruit derrière elle et se figea, tenant sa serviette serré contre elle. Elle se retourna lentement et aperçut une silhouette dans le cadre de la porte, elle hurla à pleine poumons en reculant.

Wa...ne crie pas comme ça, c'est moi!
La silhouette s'avança et elle reconnut ses long cheveux brun attaché sur la nuque, la barbe et le look déglingué de son voisin et ami. Comme toujours il avait enfilé ce qu'il trouvait à la va-vite, cette fois une chemise à carreaux déchiré et un jeans foncé.
Tom!! Tu m'as fait peur! Comment tu es entré ici?
Elle soupira, il lui avait fait une sacré frousse.
Par le balcon....
Elle ouvrit la bouche de stupéfaction en l'entendant murmurer sa réponse avec un air embarrassé. Il détourna ses beaux yeux en amandes couleur chocolat vers le mur et ses lèvres pleine se pincèrent l'une contre, ses épais sourcils légèrement froncés.
Tu as sauté par dessus la rambarde de nos deux balcons!!
Il hocha la tête et elle plaqua sa main sur son front, ils vivaient tous les deux au troisième étage dans deux appartement côte à côté et même si à peine un mètre séparait leur balcons, il aurait pu gravement se blesser ou même se tuer.
Tu es dingue ou quoi?
J'étais super inquiet! Tu ne répondais pas au téléphone et la porte était verrouiller!
Elle le dévisagea un moment, il semblait à bout de souffle et en effet très inquiet.
Et tu n'as pas pensé que je n'étais pas là?
Je t'ai entendu crier et puis un immense bruit j'ai crut que tu venais de te blesser!

Il semblait vraiment très inquiet et il s'approcha en fronçant les sourcils.
Tu as pleurer?
Il dégagea un peu les cheveux en broussaille sur le visage de la jeune femme puis l’obligea à lever la tête en posant ses doigts sous son menton.
Tu as pleurer....
Je....c'est....

Elle sentit de nouveau les larmes lui piquer les yeux en repensant à ce foutu texto.
Désolé...j'ai démoli mon portable...

Elle réalisa que ce qu'elle venait de dire n'avait aucun rapport avec sa question et puis, pourquoi  sa voix tremblait-elle autant, elle aurait juste voulu rester forte, ne pas lui montrer qu'il avait raison depuis le départ lorsqu'il lui disait de se méfier.  Il ne dit rien alors que les larmes commençait à dévaler de nouveau les joues de la jeune femme, il l'attira juste à lui et la serra. Elle se retrouva le visage dans le creux de l'épaule du jeune homme et elle le sentit lui caresser les cheveux, elle recommença à sangloter. Pourquoi pleurait-elle autant? Elle ne l'aimait pas tant que ça ce type non? Elle avait toujours su au fond que c'était un idiot. Elle pleurait surement plus de rage que de peine et aussi, elle avaient marre, tellement marre, elle tombait toujours sur des crétins. Combien de fois Tom l'avait-il consoler comme ça en deux ans? Au moins 4...ou 5 fois...soit elle n'avait vraiment pas de chance, soit elle était positivement naïve et idiote.

Tu es une idiote.
Elle se crispa et il la repoussa lentement, elle évita son regard insistant en baissant les yeux.
Je sais...
Il soupira un peu et lui caressa gentiment les cheveux comme on le faisait à un enfant.
Pas à cause de lui mais, parce que tu aurais du m'appeler plutôt que de rester seule.
Elle pinça les lèvres et haussa un peu les épaules, ne sachant trop quoi lui dire.
Idiote, regarde toi!
Il soupira et la relâcha avant de prendre la serviette qu'elle tenait, il la mouilla avant de lui mettre sur le visage. Il n'y alla pas doucement et elle s’injuria contre lui sous la serviette humide. Lorsqu'il l'a retira enfin elle vit son sourire moqueur et et lui donna un petit coup sur le torse.
Espèce de...hmf...
Mais maintenant tu ne pleure plus.

Elle s'arrêta et leva les yeux yeux vers lui, il avait raison, elle ne pleurait plus, elle n'en avait même plus l'envie. Tom avait toujours eu le don de l'apaiser, depuis leur rencontre deux ans plus tôt ils étaient rapidement devenus amis et elle avait toujours pu compter sur lui. Il la fixa un moment avec un air sérieux et elle se sentit presque rougir, il avait l'habitude de faire ça mais elle ne pouvait pas s'y faire, son regard était beaucoup trop intense.  Elle finit par s'emporter un peu en aillant marre de son silence.
Quoi?
Rien, je me disais juste que tu as une mine affreuse.

Il éclata de rire en lui ébouriffant les cheveux, elle le repoussa avant de replacer ses cheveux en grimaçant.
Merci, tu es un grand séducteur toi.
Personne ne me résiste!

Il se frotta un peu l'épaule avec un air de fausse modestie et elle roula les yeux avant de s'éloigner vers le couloir.
Dit le type qui est célibataire depuis presque deux ans!
Hey!


Il la suivit rapidement et passa son bras autour des épaules de la jeune femme qui ne fit rien, habituer  à la nature tactile de son ami. De toute façon elle savait qu'il ne ferait jamais rien qui lui déplaise, il était respectueux et attentionné envers elle. Décidément pourquoi elle qu'elle ne tombait jamais sur des types comme lui? Tom était toujours là pour elle, il l'écoutait, l'encourageait à être forte et indépendante tout en étant là si elle avait besoin. C'est un type comme lui qu'elle avait besoin dans sa vie.  Elle longea l'étroit couloir et arriva au salon ou elle se laissa tomber comme une pierre sur le sofa, le tout dans un soupire dramatique qui fit sourire Tom. Elle s'étala de tous son long et Tom s'éloigna pour aller à la cuisine, il fouilla au frigo et revint avec deux canette de soda. Elle prit celle qui lui tendait en souriant doucement et il se laissa tomber sur le fauteuil.
Pourquoi je tombe que sur des connards...Il faudrait plus de mec comme toi sur cette planète!
Il haussa un sourcil et se recula sur le fauteuil.
Comme moi?
Oui, des mec gentils tu vois, c'est un mec comme toi que j'aurais besoin, quelqu'un qui se préoccupe de moi!

Il soupira et passa sa main sur son visage mal rasé.
Ce n'est pas  comme si j'étais ton frère.
Hein?
Laisse tomber.



Elle n'insista pas mais, il devint bizarrement légèrement refermé sur lui-même. Elle pensait lui faire un compliment alors pourquoi semblait-il si renfrogné?
Je suis désolé, j'ai dit quelque chose de mal?
Mais non!

Il se leva et passa près d'elle non, sans oublier de lui ébouriffer les cheveux au passage, elle les replaça pour la énième fois.
Maintenant que je sais que tu vas bien, je vais rentré.
Quoi déjà? Tu ne veux pas regarder un film avec moi ou quelque chose?

Elle lui attrapa le bras pour l'empêcher de s'éloigner et il s'arrêta sans la regarder.
Ne fais pas ça!
Que...mais...je voulais juste....
Ne te rabat pas sur moi encore!

Il se tourna vers elle et retira son bras d'un coup sec.
Chaque fois qu'un de tes connards te largue tu t'accroche à moi comme une bouée puis tu me jettes dès que tu en rencontre un nouveau, je refuse d'être le prix de consolation une autre fois!
Elle était complètement figé devant la colère du jeune homme qui semblait se retenir de dire encore plus, ses traits étaient crispé et ses poings serrés.  Bien sur il avait raison, elle faisait cela à chaque fois, elle était consciente que ce n'était pas correct mais il ne s'en était jamais plaint avant.
Je...
Elle ne savais que dire et chercha ses mots alors qu'il restait là, le visage rouge et l'air crispé.
Je rentre chez moi!
Il lui tourna le dos et elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir et se refermer quelques secondes plus tard. Elle resta pantoise, sans comprendre ce qui venais de se passer. Il était vrai qu'elle n'était pas nécessairement correct avec lui mais, elle l'appréciait et elle ne voulait pas vraiment se servir de lui, elle ne pensait pas à mal. Quelque part elle trouvait sa réaction un peu extrême mais, en même temps il avait raison, ils étaient amis depuis deux ans et pourtant lorsqu'elle était en couple elle ne le voyait presque jamais. Elle pouvait comprendre que ça l'énerve un peu mais, de là à s'emporter à ce point...

Elle soupira bruyamment et se laissa tomber sur le dos avant de poser son bras sur ses yeux.
Pourquoi tu agis comme ça?
Ça ne servait à rien d'aller le voir, il était encore plus têtue qu'elle, ce qui en faisait certainement l'une der personnes le plus obstinés sur cette planète.  ¢'était leur caractère fort à tous les deux qui les avaient rapprochés, ils avaient eu une petite dispute à propos de l'heure à laquelle Tom sortait promener son chien et ça s'était finalement terminé autour d'un café au milieu de la nuit.

Elle se laissa tomber sur le dos en tenant un coussin du sofa contre elle et fixa le plafond. Elle se souvenait de cette dispute et de la façon qu'ils avaient tous les deux éclater de rire au même moment en réalisant que le chien de Tom les avaient enroulés tous les deux dans sa longue laisse. Après ça ils avaient parler presque toute la nuit et ce n'avait pas été la seule nuit de conversation qu'ils avaient eu. Tom était toujours prêt à l'écouter, même en pleine nuit, elle l'avait même déjà réveiller en pleure à 3 heures du mat alors qu'il était avec sa copine du moment. Il l'avait laissé dans son lit pour rejoindre son amie et il l'avait laisser pleurer sur son épaule en silence.
Ce n'est pas comme si j'étais ton frère....c'est bien ce qu'il a dit hein....
Ce n'était pas faux, Tom était son ami, pas un membre de sa famille, lui dire qu'il était l'homme idéal aussi facilement...
Elle se redressa d'un bond.
Quelle idiote!
Bien sur que Tom était l'homme idéal, il l'avait toujours été, il prenait soin d'elle, l'écoutait, la protégeait et endurait qu'elle parle d'un autre homme devant lui mais....mais...et si....et si elle le voyait différemment. Pourquoi ne l'avait-elle jamais vu comme un petit ami potentiel? Elle était trop proche pour voir peut-être? Pourquoi choisissait-elle toujours le connard plutôt que le bon gars juste sous son nez.  Tom était parfait pour elle, elle l'avait toujours pensé mais en même temps avait rejeté cette idée. À quoi sa vie ressemblerait si jamais elle devenait sa petite-amie? Pour la première fois depuis qu'elle le connaissait elle s'imagina dans les bras de Tom, elle imagina la sensation que cela ferait l'embrasser. Elle ouvrit grand les yeux lorsqu'un violent frisson la parcourut. Tom était fort, beau...carrément sexy, il avait un regard qui vous pénétrait jusqu'au fond de l'âme, de belles grandes mains et des lèvres à tomber à la renverse. Alors pourquoi....pourquoi était-elle aussi aveugle? Pourquoi ne l'avait-elle pas vu avant? Pourquoi? Pourquoi? Par peur peut-être? Ils s'entendaient si bien, peut-être avait-elle eu peur de perdre cette complicité.
Merde...
Elle se leva d'un bond et sortit de son appartement en courant.


Tom était tout ce qu'elle pouvait rêver d'avoir, autant pour sa personnalité que son physique et il avait fallu qu'il se mette en colère pour qu'elle le réalise.  Elle traversa le couloir et frappa violemment à la porte de l'appartement du beau brun mais il ne vint pas ouvrir. elle entendit son chien aboyer mais aucun son de pas ou quoique ce soit d'autre.
Tom! Ouvre-moi je t'en pris, je dois te dire quelque chose! Je sais que tu es là.
Aucune réponse, elle jura entre ses dents, il la boudait bel et bien. Elle insista durant quelques minutes mais rien à faire, il pouvait être encore plus borné qu'elle. Elle eu soudain un éclair de génie. si Tom avait pu traverser par le balcon alors....

Elle tourna les talons et retourna dans son appartement pour se rendre sur le balcon. Elle avisa les trois étages plus bas et la distance un peu plus grande qu'elle ne l'avait crut entre leur deux balcons mais elle devait le faire, elle devait le voir.  Elle se pencha au dessus de la rembarde et cria le nom du jeune homme à quelques reprises mais, il ne vint pas là non plus. Elle inspira profondément et commença son escalade, elle monta prudemment sur le rebord et se leva debout très lentement en se tenant sur le mur. Elle tenta de ne pas regarder en bas, elle qui souffrait de vertige, elle devait être complètement tombé sur la tête pour se lancer dans un truc pareil.  Elle senti son pied glisser légèrement et elle cria de terreur en se retenant comme elle pouvait, elle se retrouva accroupi, se cramponnant de son mieux. Elle ferma fortement les yeux et reprit de nouveau une grande inspiration en réalisant qu'elle avait cesser de respirer.  Elle ouvrit lentement les yeux en accumulant en elle tout le courage qu'elle avait. Elle aperçut alors un mouvement et vit la silhouette de Tom apparaître derrière la baie vitré, il ouvrit la porte et sortit en courant.
Mais qu'est-ce que tu fabrique bon sang?
Je...tu ne m'ouvrais pas!
Tu as le vertige, descend de là!
Non!!!!

Avant qu'il ne puisse réagir, elle se redressait, avançait un pied et se retrouvait en équilibre, un pied sur chaque balcon. Elle se poussa ensuite avec son autre pied mais, tomba vers l'avant. Les yeux rond, Tom eu tout juste le temps de l'attraper par la taille et elle tomba sur lui. Ils se retrouvèrent tous les deux sur le dos, elle sur lui.  Elle s'agrippait solidement à lui, le visage dans son torse alors qu'il remontait sa main pour cacher ses propres yeux, il avait réellement eu très peur pour elle.            
T'es dingue!
Tu l'as bien fait pour moi toi!
Mais je suis plus grand que toi....et puis pourquoi je m'obstine avec toi? Tu avais pas à faire ça!


Elle releva enfin la tête et le vit les lèvres pincés et le visage caché.
Si je devais le faire! Parce que je voulais te voir!
Il baissa lentement sa main de son visage et leur regard se croisèrent.
Je voulais te voir tout de suite!
Il ne lui avait jamais vu un regard pareil, elle semblait si sérieuse mais également inquiète et autre chose, il n'aurait su dire quoi.
Je viens de partir...
Mais tu étais fâché et....et de toute façon ce n'est pas de ça que je voulais parler!

Elle se redressa et se recula légèrement pour se retrouver à genoux, il se redressa sur ses coudes en soupirant avant de s'asseoir.
Et tu voulais parler de qu....
Il n'eut pas le temps de finir qu'elle lui sautait au cou et le serrait à l'en étouffer.
Mais...que...hey tu sais je serais pas rester fâcher très longtemps....
Il avait murmurer dans son cou en levant les mains pour lui rendre son étreinte. Pourquoi fallait-il toujours qu'ils se retrouve tous les deux dans des situations ambiguë. Elle agissait toujours comme ça, faisant de lui le centre de son monde pour ensuite lui faire comprendre qu'ils n'étaient qu'amis. C'était si frustrant, pouvoir la serrer dans ses bras mais sans jamais rien espérer de plus. L'entendre dire qu'il était le mec parfait sans même réalisé comme elle pouvait le blesser...et pourtant il revenait toujours vers elle. Elle se recula lentement, la tête baissé.
Tom, je suis désolé...
Tu as rien fait de mal, c'est juste moi qui...
Non! Je suis désolé pour avoir été aveugle aussi longtemps....

Il fronça les sourcils ne comprenant pas trop ou elle voulait en venir.
Je t'ai fais attendre je suis désolé.
Il allait demander ce qu'elle voulait dire mais elle se pencha en avant et leur lèvres se rencontrèrent. Ce fut le noir complet dans l'esprit de Tom, c'était tout simplement trop pour lui qui avait espérer ce moment beaucoup trop longtemps. Il lui rendit son baiser et la serra à l'en étouffer sans même s'en rendre compte. Elle gémit un peu de douleur tant il la serrait fort mais, elle lui rendit son étreinte alors qu'il l'embrassait de plus en plus fiévreusement. C'était la sensation la plus merveilleuse que la jeune femme n'ait jamais ressenti. Elle avait eu bien des petit-ami mais jamais elle ne s'était senti aussi bien dans les bras d'un homme. Elle sentait son cœur battre la chamade alors que le corps de Tom réchauffait le sien et que sa langue frôlait la sienne. Elle pouvait le sentir trembler contre elle et entendait son souffle court, ce n'était qu'un baiser et pourtant c'était si intense, si bon.

Cela prit quelques minutes à Tom pour revenir sur terre, lorsqu'il revint à lui il la repoussa légèrement et se regardèrent en silence. Était-ce réel? Ce qu'il lisait dans les yeux de la jeune femme était-il réel? Il la serra de nouveau en cachant son visage dans le cou de sa belle, il se sentait pathétique à trembler comme une feuille mais il avait fait si attention de se contrôler dans les dernières années que ses nerds semblait l'avoir lâcher. Il réussi cependant à la repousser de nouveau et à se lever lentement, la tirant par la main en même temps. Elle se retrouva de nouveau dans ses bras, levant son visage vers lui, il leva la main et caressa doucement son cou et sa nuque avant de l'attirer à lui pour l'embrasser un peu plus tendrement que précédemment.  Il colla ensuite son front contre le sien en fermant les yeux, un soupire de bonheur lui échappa et il l'entendit rire légèrement.

Tu oses te moquer de moi?
Jamais....

Même si ils avaient murmurer, il avait parfaitement entendu le ton rieur de la belle jeune femme.
Tu vas voir toi....
Hm? Aah!

Il l'attrapa sous les fesses et la souleva, elle s'accrocha à lui de son mieux en enroulant ses jambes autour des hanches du brun. Il retourna dans son appartement sans même prendre la peine de fermer la baie vitré derrière lui. Il ne prit pas plus la peine d'aller plus loin et ils tombèrent tous deux sur le sofa, elle cria un peu en s'accrochant à lui de peur avant d'éclater de rire. Une seconde plus tard il l'embrassait de nouveau en s'allongeant sur elle. Elle le laissa faire, aussi tremblante que lui, prête à tout lui donner dans la seconde. Ils s'embrassèrent encore et encore, leur corps se fondant presque l'un dans l'autre tant ils se tenaient coller-serrer. Les mains de Tom commencèrent à explorer ce corps qu'il avait tant désiré, le premier vêtement vola dans la pièce. Savait-elle seulement depuis quand il était amoureux d'elle? Savait-elle à quel point il avait souffert tout en étant heureux à ses côtés? Elle venait à peine de réaliser les sentiments qu'elle avait pour lui mais lui, il le savait depuis longtemps....très longtemps. Il voulait lui dire mais il avait peur de tout gâcher avec des mots. Peut-être lui dirait-il plus tard qu'il l'aimait depuis l'instant ou elle avait éclaté de rire après leur dispute, qu'il avait quitté sa copine parce qu'il ne faisait que penser à elle....peut-être lui dirait-il que chaque fois qu'elle avait un homme dans sa vie il espérait qu'elle revienne vers lui, même si elle pleurait, même si c'était égoïste. Oui il lui dirait peut-être tout ça....plus tard.
avatar
Saby
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 1222
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 26
Localisation : Chez moi avec mes deux merveilles dans les bras.

http://furimmerjetzt.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [O.S] Trying Not To Love You

Message  Miss BK le Ven 13 Mai - 4:48

Ah ben la elle l'avait l'homme parfait sous les yeux t elle le voyait pas, mais c'est souvent commeca on voit pas ce qu'on a juste devant le nez
MAis ils sont quand même fou escalader des balcons, ces deux la ca va être explosifs :p
Mais j'ai bien aimer l'idée et les descriptiosn sont remarquables comme d'habitude
C'était un bon moment de lecture....


Jtd fort <3
avatar
Miss BK
Für Immer Jetzt
Für Immer Jetzt

Messages : 2991
Date d'inscription : 20/06/2011
Age : 34
Localisation : blottis dans les bras de Bill au creux de son cou

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum